Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
Phases de l'accouchement 5
Phases de l'accouchement 5
Gynécologie - Obstetrique
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 199

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Substitution et personnes âgées
Actualités médicalesLa substitution générique peut s'avérer plus délicate chez une personne âgée que chez un autre patient. Difficilement quantifiable car, souvent, le refus ne s'exprime pas nettement, le problème peut être résolu grâce à quelques règles simples.

Fréquemment polymédiquées, les personnes âgées sont, de ce fait même, plus susceptibles de refuser «le changement de médicament» que leur propose leur pharmacien. C'est le constat que fait notamment Jean-Luc Bury, P-DG d'Ifmo, pour qui «il est évident que la substitution chez la personne âgée est à la fois plus délicate - imposant d'y aller progressivement - mais aussi plus facile car il existe souvent une relation de confiance de la personne âgée avec son pharmacien.»

Cette constatation faite, est-il possible de la quantifier? L'association Gemme (Générique même médicament) reconnaît ne disposer d'aucune donnée sur cette question. De même, l'enquête menée en 2007 par l'observatoire Ifop-Sandoz n'a pas permis de dégager des données propres aux personnes âgées. La seule notion établie, selon une responsable, est que «dans la population générale, 16% des patients sont réfractaires au générique, une proportion qui s'élève à 28% chez les personnes âgées.»


Dire «médicament générique» plutôt que «générique» rétablit la confiance

Réticence au changement plus qu'au générique


De la même façon, Corinne Dardel (laboratoires Biogaran) indique que «l'étude réalisée par l'observatoire Biogaran avec BVA n'a pas mis en évidence chez les seniors d'éléments spécifiques quant à l'image qu'ils se font du générique ni de problème de compréhension. On ne note pas de critique de l'image ou de l'efficacité du générique: le senior n'a pas une plus mauvaise image du générique que les autres catégories de la population. Le problème provient surtout d'une réticence au changement de ses habitudes...» Mais même dans ce cas, le laboratoire relève que «les seniors appartiennent à un groupe «dépendant» c'est-à-dire qui écoute ce que dit le médecin et ne manifeste pas de refus».

Pour autant, le président du Collectif des Groupements, Pascal Louis, relève, de son côté, qu'au comptoir, «on se trouve de plus en plus fréquemment face à une personne âgée qui refuse autre chose que ce qui est pour elle le»vrai médicament». Une des explications de ce type de comportements pourrait être «la plus grande écoute et la plus grande sensibilité des personnes âgées aux informations: télévision, radio; c'est principalement d'elles que viennent les refus.» Il paraît y avoir une pression médiatique qui, dans des informations orientées et parcellaires sur le générique, sème le doute autour de la non-similitude», rendant plus compliquée la substitution par le pharmacien. Le principe du TFR est un autre obstacle, car «il provoque un effet d'entraînement: si le générique est au prix du princeps, le patient préfère le princeps et, du coup, réclame également le princeps pour le reste de son ordonnance!» Mais, la contrepartie «tiers payant contre générique» s'avère efficace, remarque Pascal Louis, qui ajoute: «C'est dommage mais c'est ainsi!»

Le pharmacien doit jouer son rôle de pédagogue

Beaucoup de formations à la substitution ont été proposées, et il en existe de spécifiquement orientées vers la substitution pour les personnes âgées. Il faut avant tout, estime Christine Caminade, formatrice (Christine Caminade Conseil), «que la personne âgée ait compris le traitement. Il y a une phase d'explication et d'anticipation. Nous abordons ces questions dans notre séminaire sur les besoins spécifiques des plus de 50 ans. La personne qui délivre le générique «doit écrire le nom du princeps sur la boîte. Dans la phase de délivrance et de substitution, elle doit prendre le temps de vérifier que la personne a bien compris: ne pas avaler les deux, ou s'abstenir de prendre le générique faute de l'identifier...» Le pharmacien doit jouer son rôle de pédagogue, d'éducateur de santé. Les supports d'information émanant des laboratoires «sont très utiles, mais parfois écrits en trop petit. L'officine peut construire elle-même une communication, même simple, pour aider à comprendre. Autre petit truc: dire «médicament générique» plutôt que «générique» contribue à établir ou rétablir la confiance».

Jean-Luc Bury indique que «la formation substitution d'Ifmo comporte une partie communication importante, où les différents cas sont envisagés et notamment les seniors! Mais ce qui vaut pour un bon conseil vaut aussi pour la substitution, c'est-à-dire la «règle des 5 C». Celle-ci se détaille de la façon suivante:
1. C comme compétence: assurance, confiance, connaissance des produits.
2. C comme contact: accueil, ambiance générale, climat chaleureux, luminosité, image de l'officine.
3. C comme connaître son client: attentes, symptômes (écoute, dialogue).
4. C comme convaincre: argumentaire, «plus-produits», réponse aux attentes. 5. C comme conclure: posologie, paiement, au revoir.
Moins les points 1, 2 et 3 sont présents... plus le 4 est difficile et le 5 impossible.


Améliorer l'observance

Au comptoir, souligne elle aussi Corinne Dardel, «il s'avère nécessaire d'expliquer. C'est au comptoir qu'il faut accompagner ces patients, les informer, les guider... Coller un morceau de vignette sur l'ordonnance, et recopier sur la boîte le nom du princeps». Parmi les autres actions de Biogaran figure le DVD réalisé avec Fred et Jamy, «Le générique, c'est pas sorcier», que tout patient peut demander, gratuitement, sur le site du laboratoire. Une fois qu'on leur a expliqué le générique, les patients sont rassurés. De toute façon, insiste-t-elle, «il ne faut pas imposer la substitution, sinon cela ne marche pas! Il est important d'expliquer que le pharmacien respecte la prescription, même s'il change la marque.» Le laboratoire diffuse par ailleurs une brochure, mais qui n'est pas spécifique senior... Les outils de communication mis en oeuvre à l'officine «doivent viser à démontrer que le médicament est strictement identique.» Dans le même temps, si aucun kit de formation spécifique n'existe aujourd'hui, le laboratoire «mène une réflexion autour du senior, qui est un patient se soignant beaucoup, donc présentant plus de risques de mauvaise observance.»

L'observance thérapeutique, conclut Christine Caminade, «est le maître mot. Le pharmacien doit être ouvert, à l'écoute de l'objection. Il importe de ne pas passer à côté d'un éventuel effet placebo négatif. Dans sa politique d'achat, le pharmacien, pour ne pas perturber ses patients, doit garder le même générique, donc ne pas sacrifier à toute force aux promotions». Enfin, «pour valider le dispensation, établir un plan de posologie est un service «plus» appréciable »



Bookmark and Share

purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png