Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 188

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Diabétiques : avec ou sans aspirine ?
Actualités médicales
Actuellement, la mise en route d’un traitement anti-diabétique est immédiatement assortie d’une prescription d’aspirine, en prévention primaire des complications cardiovasculaires. Ce sont là les recommandations officielles dans la plupart des pays. Mais il se trouve que ces recommandations sont basées sur l’extrapolation des conclusions d’essais réalisés sur des populations de patients à haut risque cardiovasculaire. Et les preuves manquent quant à l’intérêt de l’aspirine pour les sujets présentant « seulement » un diabète, sans pathologie cardiovasculaire associée.

Un peu d’historique

Une première méta-analyse concernant au total 135 000 participants, avait prouvé que l’aspirine était efficace dans la prévention cardiovasculaire globale, mais n’avait pas d’effet statistiquement significatif pour le sous-groupe des patients ne présentant qu’un diabète. Depuis, trois autres essais ont été publiés, ne mettant en évidence aucune réduction significative des évènements cardiovasculaires avec de petites doses d’aspirine, comparé au placebo. Mais la communauté scientifique reste toutefois divisée sur le sujet.

Et une remise à jour
Une nouvelle méta-analyse publiée récemment reprend tous les essais prospectifs, randomisés, contrôlés, en ouvert ou en aveugle, publiés entre 1989 et 2008, et comparant parmi des diabétiques, sans risque cardiovasculaire initial, un groupe recevant de l’aspirine et un groupe contrôle sous placebo ou sans traitement. Les évènements analysés sont la mortalité toutes causes confondues, les décès d’origine cardiovasculaire, les infarctus non fatals, et les accidents cardiovasculaires non fatals.

Six essais répondant aux critères de sélection ont été retenus, totalisant 10 117 patients diabétiques, dont seulement 1 essai avait inclus une petite quantité (moins de 10 %) de patients ayant une pathologie cardiovasculaire associée au diabète.

Aucun effet significatif n’est retrouvé sur le risque d’évènements cardiovasculaires majeurs ni sur la mortalité globale. Il n’y a aucune preuve non plus d’un quelconque effet bénéfique sur les accidents vasculaires. Seule l’analyse en sous groupes selon le sexe, montre que l’aspirine réduit le risque d’infarctus de 43 % chez les hommes, mais pas chez les femmes.

Les diabétiques, des vasculaires à part ?
Ces résultats sont cohérents avec une méta-analyse précédente, qui montrait que dans une population de « tout-venants », l’aspirine réduisait le risque d’évènements cardiovasculaires majeurs, sauf chez les diabétiques. Les auteurs avancent l’hypothèse que les diabétiques ne seraient pas un simple sous-groupe de patients à risque, mais une entité particulière avec des facteurs spécifiques qui interviendraient dans l’efficacité du traitement.

Toutefois, ils ne rejettent pas l’éventualité d’un manque de puissance des essais analysés qui ne permettrait pas de mettre en évidence un effet modéré de l’aspirine. Ils remarquent aussi que dans les essais les plus anciens, les diabétiques ne bénéficiaient de la même prise en charge qu’aujourd’hui, avec notamment les statines, les IEC et le strict contrôle des paramètres métaboliques. Ces éléments limitent la puissance des conclusions de ce travail.

En pratique
Malgré ces réserves, les auteurs de cette méta-analyse estiment qu’elle ne va pas dans le sens des recommandations officielles et que la prescription systématique d’aspirine en prévention primaire chez tous les diabétiques n’est pas justifiée. Ils préconisent plutôt une décision au cas par cas, qui mettrait dans la balance les facteurs de risque cardiovasculaires du patient et les effets indésirables de l’aspirine, notamment les saignements, et particulièrement chez les personnes de plus de 70 ans. Nul doute que le débat n’est pas clos.


Dr Roseline Péluchon

De Berardis G et coll. : Aspirin for primary prevention of cardiovascular events in people with diabetes : meta-analysis of randomised controlled trials. BMJ 2009;339:b4531

purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png