Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 187

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
La vogue de la «phone-thérapie»
Actualités médicalesLes offres se sont multipliées. Quels sont leurs réels apports ?

«Dans dix ans, tout le monde aura son psy», assure Guirec Courdon, fondateur de la plate-forme Wengo.com qui permet aux internautes d'établir une relation téléphonique avec des experts juridiques, des financiers, des voyants… ou des psychologues certifiés. Selon lui, ce n'est pas tant la demande du public qui a augmenté, mais surtout les résistances des psys eux-mêmes qui ont faibli : «Peu à peu, ils ont compris qu'ils pouvaient ainsi atteindre des populations qui avant n'auraient pas eu accès à leurs services, tout en maintenant un cadre et un schéma de présentation aussi efficace qu'en cabinet. Ainsi des professionnels de grande qualité nous ont rejoints», s'enorgueillit le jeune patron de site.

Il est loin d'être le seul à se réjouir de cette mutation. Depuis près de quinze ans, les «psys en ligne» se sont multipliés, qu'ils soient réunis en site, associations, plates-formes ou qu'ils travaillent en solo au bout de leur numéro d'appel personnel. Et les dernières études américaines confirmant l'efficacité des thérapies via téléphone auprès des patients dépressifs ne font que cautionner l'existence de tels services.

Attention, toutefois, à ne pas confondre les psys au téléphone avec des écoutants d'urgence ou des coachs prêts à donner des conseils ponctuels, même si le dispositif permet de ne parler qu'une seule fois à un thérapeute. «Il s'agit bien d'une thérapie du lien, précise Alain Siciliano, précurseur qui a fondé Psytel il y a près de vingt ans. Nous avons peu d'appels de gens en crise aiguë, mais sommes davantage contactés par des personnes qui traînent un mal-être diffus depuis longtemps et souhaitent travailler avec un psy régulier.» Pour environ 5 000 appels par an, Alain Siciliano comptabilise 500 patients : «1/3 appellent 5 à 8 fois seulement, 1/3 appellent 20 fois et 1/3 appellent régulièrement 1 à 2 fois par semaine.» Le rythme «1 à 2 fois par semaine», à raison de 45 minutes d'entretien, est évidemment celui qui permet d'affirmer que le service est devenu thérapie. Le tarif aussi, environ 60 euros la séance.

Mais c'est sans comptabiliser tous les conforts qu'il permet au patient : pas de frais de transport, pas de perte de temps en trajets, coût des appels de moins en moins élevé grâce aux lignes télépho­­niques via Internet… Mireille, qui vit dans un petit village du Vaucluse et suit une thérapie en ligne depuis trois ans, n'y voit que des avantages : «Je peux rester chez moi, me consacrer vraiment à l'entretien et éviter le qu'en-dira-t-on encore si fort dans nos régions… Si vous croisez quelqu'un dans la salle d'attente d'un psychologue de la ville la plus proche, les ragots vont bon train car la psychothérapie est encore vue comme le traitement d'une maladie mentale grave .»

Cadres hyperactifs débordés

Les isolés, les habitants des régions reculés, les expatriés, les femmes à la maison obligées de s'occuper de vieux parents ou de jeunes enfants forment le gros des appelants. Mais plus récemment, une nouvelle catégorie de patients a émergé : les cadres hyperactifs débordés par leur agenda surbooké et qui n'ont pas de place pour un aller-retour «lieu de travail-cabinet du psy» entre deux réunions. «Ils appellent de leur bureau, raconte Frédérique Buissou, psychologue clinicienne qui offre ses services sur Internet. Et ce qui est formidable c'est que cette nouvelle catégorie de patients n'avait jusque-là aucune habitude de demander de l'aide…»

Pour cette clinicienne installée dans la région de Versailles, et qui ne reçoit plus en cabinet, les thérapies par téléphone permettent un travail au long cours de qualité. «J'ai gardé mon cadre théorique : j'écoute et j'aide le patient à laisser émerger son désir profond, à trouver ses propres ressources et solutions. Je remarque aussi que les patients en ligne, parce qu'ils se sentent plus libres, font preuve d'une plus grande maturité et autonomie. Ils sont capables de dire “j'arrête” et de poser la question de la fin de la thérapie plus facilement.»

Est-ce parce que la conversation téléphonique oblige à plus de précision et d'affirmation dans l'expression de soi ? Julie, qui a suivi une année de thérapie via ce dispositif, en est persuadée : «Je me suis trouvée à devoir m'expliquer totalement par la parole, retrouvant je crois la fondation même de la psychothérapie. C'est une vraie discipline car on n'a rien d'autre auquel se rattacher. Peu à peu, à travers la voix du psy, une vraie relation s'établit.»

Après le simple téléphone se profilent déjà de nouveaux supports pour les psychologues : Twitter, applications pour iPhone et bien sûr vidéos sur Internet. On compte déjà quelques «cyberpsys» prêts à travailler en face à face grâce aux webcams. Leurs collègues en ligne renâclent : «La vidéo ? Non ! Bien trop gadget, assure Frédérique Buissou. Cela renvoie au monde des loisirs, du spectacle. Et avec le nombre croissant de patients déjà dépendants à l'informatique, ce serait vraiment contre-indiqué .»
lefigaro.fr
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png