Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
Poumons
Poumons
Fiches d'anatomie
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 162

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Anorexie : "La prise en charge doit être rapide"
Actualités médicalesCe trouble psychique du comportement alimentaire toucherait 5 % des adolescentes. La Haute autoritéde Santé rappelle le rôle « primordial » des médecins pour repérer précocement la maladie.

« Les médias parlent beaucoup de l'anorexie mentale, mais les filières de soins ne sont pas très nombreuses et pas très soutenues », assure Jean-Luc Vénisse qui dirige le pôle d'addictologie et de psychiatrie au CHU de Nantes. La France manque de centres de prise en charge des victimes de ce trouble psychique du comportement alimentaire qui touche 1 % des femmes environ et 5 % des adolescentes.


Déni et angoisses

La Haute autorité de Santé a décidé d'alerter le monde médical et de publier un guide des bonnes pratiques. En effet, plus l'anorexie mentale est repérée tôt, plus il est possible d'éviter des complications et les formes chroniques du trouble. Mal soignée, cette pathologie peut être mortelle.

Le repérage précoce se heurte à plusieurs difficultés. D'abord le déni, de la part de la patiente et de ses proches, parfois des médecins. Ensuite, quand le diagnostic est posé, « c'est la panique. On passe du 'ce n'est rien du tout, une simple perte d'appétit', au drame ».

En réalité, les critères de gravité sont très variables. L'hospitalisation, sauf en cas d'urgence psychiatrique, n'est pas nécessaire. En revanche, la prise en charge doit être multidisciplinaire. Un psychiatre n'y suffit pas. Il faut lui adjoindre un nutritionniste, un somaticien...

« L'essentiel est de se donner le temps de construire une alliance avec le patient et sa famille, tranquillement, afin de prendre en compte les peurs et les angoisses à l'origine du trouble », explique le professeur nantais. Les signes évocateurs de l'anorexie mentale sont l'amaigrissement, la conduite alimentaire, le repli sur soi. Une quinzaine d'équipes médicales se sont spécialisées en France, mais des régions entières en sont encore dépourvues.

source : Ouest France
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png