Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
Médecins
Médecins
Professionels de santé
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 207

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Un meilleur test de dépistage du cancer du côlon
Actualités médicalesRecommandé par la Haute Autorité de santé en 2008, prévu dans le plan cancer, le passage au test immunologique se fait cependant toujours attendre.

Avec 40.000 nouveaux cas par an en France, le cancer colo-rectal est le second pour la mortalité. Le taux de survie atteint 90 % quand la tumeur est détectée tôt. C'est dire l'importance du diagnostic précoce, donc du dépistage organisé. Généralisé en 2009, ce dernier concerne désormais toutes les personnes de 50 à 74 ans, invitées à se faire dépister tous les 2 ans. Le test actuel, l'Hemoccult, détecte les traces d'hémoglobine dans les selles grâce à un réactif coloré, le gaïac. Quiconque souhaite se faire dépister en parle avec son médecin, qui lui remet la plaquette contenant le test et lui explique comment effectuer les prélèvements à domicile. Ce test est ensuite envoyé par la poste au centre de lecture. S'il est positif, une coloscopie sera proposée pour rechercher un cancer ou des polypes qui saignent et risquent d'évoluer.

L'Hémoccult a permis de mettre en place le dépistage organisé du cancer colo-rectal sur tout le territoire. Mais, malgré son intérêt, ce dépistage peine à s'imposer, avec une participation moyenne de 34 %. Pourquoi des résultats si modestes ? Le sujet n'est pas forcément facile à aborder, et seul un médecin sur deux prend l'initiative d'en parler avec ses patients, d'autant que le test actuel a de sévères limites. Il n'est pas spécifique de l'hémoglobine humaine et son résultat peut être modifié par certains aliments ou certains médicaments. Un petit saignement sans lien avec une lésion colo-rectale peut aussi le rendre positif. Il est peu sensible et, malgré plusieurs prélèvements sur plusieurs selles, ne détecte qu'un cancer colo-rectal sur deux. La lecture du résultat, par coloration en bleu du réactif en présence d'hémoglobine, n'est pas renouvelable et ne donne qu'une réponse qualitative : le test est positif si la quantité d'hémoglobine détectée est supérieure à 100ng/ml, négatif en dessous.

Pour toutes ces raisons, le remplacement du test Hemoccult par un test immunologique, plus performant, est demandé depuis longtemps. Ce test immunologique est spécifique de l'hémoglobine humaine, mais aussi des saignements colo-rectaux. Il demande moins de prélèvements, sa lecture automatisée peut être répétée et permet de déterminer la concentration en hémoglobine. Ou de modifier, pour les besoins d'un dépistage de masse, le seuil pour lequel le test sera considéré positif. Publiée en mai dans la revue médicale Lancet Oncology, une étude taïwanaise confirme l'intérêt du test immunologique. En montrant que le risque de cancer colo-rectal est proportionnel à la quantité d'hémoglobine détectée dans les selles, elle propose même d'utiliser celle-ci pour classer les personnes testées en groupes de risque, plutôt que de parler de résultat «positif» ou «négatif» du test. «Cette étude montre la difficulté de choisir un seuil pour dire qu'un test est positif ou négatif, et incite à réfléchir au mode de fixation de ce seuil», estime le Dr Jérôme Viguier, chef du département «diagnostic» à l'Institut national du cancer (Inca).
«Un retard considérable»

Recommandé par la Haute Autorité de santé en 2008, prévu dans le plan cancer, le passage au test immunologique se fait cependant toujours attendre. «C'est pourtant une priorité, insiste le Pr Guy Launoy, qui dirige l'équipe Inserm «cancers et population» au CHU de Caen. On a pris un retard considérable en France. Les arguments scientifiques en faveur du test immunologique sont établis depuis 5 ans. On perd un temps infini dans des procédures administratives. Il faut absolument que les administrations concernées définissent très vite les modalités techniques de sa mise en place, parce que ce retard constitue une vraie perte de chance.» On peut résumer les choses autrement : comme le test immunologique est 2 fois plus sensible que le test Hemoccult, toute année de retard dans le changement de test fait perdre exactement autant de vies que le dépistage organisé permet d'en sauver…

Source:lefigaro.fr
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png