Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 189

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Les bars à sourire n'amusent pas les dentistes
Actualités médicales

Les centres de blanchiment des dents, en pleine expansion à Paris, s'attirent les foudres des praticiens qui craignent leur dangerosité.

Baptisées Magic Smile, Point Sourire ou encore Pure Smile, elles poussent comme des champignons à Paris. Ces enseignes, inspirées d'un phénomène depuis longtemps en vogue aux États-Unis, promettent de restituer à vos quenottes tout l'éclat de leur blancheur. Et ce à un prix modique (autour de 80 euros la séance) comparé aux tarifs pratiqués par les dentistes (entre 300 et 500 euros) pour un acte de blanchiment.

 


Ces derniers, vent debout contre les bars à sourire, interpellent sur leur dangerosité. L'Ordre national des chirurgiens dentistes (ONCD) en a fait le sujet principal de sa Lettre de septembre et a même déposé des plaintes pour exercice illégal, mettant en avant le recours au peroxyde d'hydrogène à des taux «qui dépassent les normes autorisées».

L'ONCD s'inquiète par ailleurs de «la vitesse exponentielle» à laquelle ces échoppes fleurissent. «Sur Paris, c'est presque une hystérie», se désole le Dr Alain Moutarde, président de la commission de la vigilance et des thérapeutiques à l'ONCD. Document officiel à l'appui, il martèle : «L'Afssaps écrit bien que le produit utilisé est reprotoxique, c'est-à-dire néfaste pour la fertilité. Dans leur communication, les bars à sourire assurent ne pas faire usage de peroxyde d'hydrogène. C'est faux, ils ont trouvé un subterfuge en employant du perborate de sodium. Sauf qu'au contact de l'eau, il libère du peroxyde d'hydrogène ! Il faut savoir que c'est un composant utilisé dans les lessives… Je me demande ce qu'attend la DGCCRF * pour fermer ces centres.»

Contrôles

Les services de la DGCCRF expliquent avoir contrôlé plusieurs bars à sourire et effectué des prélèvements. «Il n'a pas été trouvé de présence de peroxyde d'hydrogène mais l'étiquetage n'est pas toujours conforme à la réglementation des produits cosmétiques, et omet de faire figurer des mentions obligatoires», communiquent-ils.

«Si nos produits étaient dangereux, on aurait été fermés sur-le-champ, s'indigne Yann Toledo, cofondateur de Point Sourire, sur le point d'inaugurer une quatrième boutique à Paris. Nous précisons toujours à nos clients que nous ne remplaçons pas leur dentiste. La campagne de lobbying de ces derniers est basée sur le fait qu'il y a encore beaucoup de guignols dans notre profession. Chez nous, tous les franchisés suivent une formation supervisée par un dentiste référent.» Selon lui, Point Sourire se borne à encadrer des gens qui s'auto-administrent un produit en vente libre. «On ne leur touche pas la bouche. À la moindre douleur, on arrête. Nous refusons les femmes enceintes, celles qui allaitent, ou les gens sous certains traitements médicaux.» Sa conviction est que les dentistes s'inquiètent surtout de le voir empiéter sur leurs plates-bandes.

Les avis divergent

L'ONCD, lui, se défend de toute arrière-pensée : «Nous sommes dans une démarche de santé publique. Ce qui nous préoccupe, c'est de devoir réparer les dégâts derrière», répond Alain Moutarde.

Efficace, pas efficace... Ceux qui ont tenté l'expérience et la relatent sur des forums ont des avis divergents. «Ça ne marche pas, je suis sortie avec une crampe à la mâchoire sans parler du goût infect du gel qu'ils mettent dans la gouttière», témoigne une femme. «Quatre heures après mes dents ont repris leur couleur initiale», raconte une autre. Mais d'autres se déclarent ravies du résultat. «C'est un acte naturel, très utile juste avant de sortir ou lors d'un rendez-vous», ajoute même l'une d'elles. Difficile de trancher pour l'instant.

* Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes.

 

lefigaro.fr

purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png