Sujet de la discussion : MedeSpace.Net :: Les revendications des medecins résidents Algériens

Publié par La Pharmacienne le 11-03-2011 01:01
#6

Des centaines de médecins résidents se rassemblent à Alger et Tizi-Ouzou

----Plus de 800 médecins résidents se sont rassemblés jeudi à l'hôpital Mustapha Bacha d'Alger pour exprimer leur colère et demander l'abrogation du service civil. "Les étudiants en médecine sont en colère", "Nous voulons exercer notre médecine dignement", scandaient-ils en choeur tout en menançant de recourir à la grève si leurs revendications ne sont pas prises en charge par le ministère de la Santé et celui de l'Enseignement Supérieur.

----Les blouses blanches se rebellent. Jeudi, dans la cour de l'hôpital Mustapha Bacha à Alger, près d'un millier de médecins résidents, de médecins généralistes nouvellement diplômés ainsi que des Internes et des Externes en médecine, ont organisé un sit-in au cours duquel ils ont crié leur rage contre les "injustices" dont ils s'estiment être victimes.

----"Supprimez le service civil et ouvrez-nous des postes budgétaires et vous verrez que nous servirons notre pays durant toute notre vie", confient à elwatan.com plusieurs médecins résidents rencontrés sur place. "Nous voulons un projet de carrière et des conditions de travail dignes de son nom pour pouvoir servir les Algériens. Il faut arrêter de nous présenter pour des gens ingrats qui cherchent uniquement à quitter leur pays", soulignent-ils encore.

----Il est à signaler, par ailleurs, que des rassemblements similaires ont été organisés dans nombreux hôpitaux à travers le pays. Pour preuve, à Tizi-Ouzou, plus de trois cents médecins résidents ont observé jeudi matin, un sit-in devant le siège de la direction générale du centre hospitalo-universitaire Nedi Mohammed.

----Brandissant des banderoles sur lesquelles ont pouvait lire les principales revendication de cette frange des blouses blanches, les contestataires ont également improvisé une marche à l’intérieur de l’établissement hospitalier.

----"Nous demandons, entre autres, la révision de notre statut et l’amélioration de la situation et des conditions de travail des médecins résidents", explique l’un des protestataires. Pour rappel, il y a quelques semaines, les internes en médecine et les médecins résidents avaient organisé une action de protestation pour dénoncer l’insécurité à l’intérieur du CHU de Tizi Ouzou.

Source: El Watan