Endoscopiste gentil et doué, patient satisfait !
Publié par Rosette le Avril 25 2009 11:21:29
La satisfaction des patients est un souci constant pour les gastroentérologues qui réalisent des endoscopies digestives, mais la meilleure façon de l’évaluer reste à définir...

Nouvelles étendues

La satisfaction des patients est un souci constant pour les gastroentérologues qui réalisent des endoscopies digestives, mais la meilleure façon de l’évaluer reste à définir.

Cette publication d’une équipe canadienne rapporte les résultats d’une étude de cohorte prospective dont l’objectif était d’identifier les facteurs influant sur le degré de satisfaction des patients et d’analyser l’évolution éventuelle du contentement ou du mécontentement exprimés au décours immédiat du geste et ultérieurement.

Deux cent soixante et un patients chez qui on réalisait une coloscopie, une gastroscopie ou les deux ont été inclus. Ils devaient remplir un questionnaire pré et post endoscopie le jour de la procédure et un troisième questionnaire devait être complété par voie postale ou téléphonique au minimum une semaine plus tard.
Le critère de jugement principal était les scores de satisfaction.

Les 261 patients étaient majoritairement des hommes (53 %) avec un âge moyen de 55 ± 14 ans. Parmi eux 226 (86,6 %) se sont déclarés très satisfaits de leur examen.

Les facteurs associés positivement avec l’indice de satisfaction étaient les suivants : le comportement personnel du médecin (OR 3,00 ; IC95 % 1,80-5,03), la compétence technique du médecin (OR 2,65 ; IC95 % 1,55-4,51), le comportement de l’infirmière d’endoscopie (OR 2,84 ;IC95 % 1,74-4,63), l’environnement de la salle d’endoscopie (OR 1,75 ; IC95 % 1,16-2,64), et le laps de temps plus important passé avec l’endoscopiste pour discuter la procédure (OR 1,66 ; IC95 % 1,02-2,69).

Les niveaux les plus élevés de douleur ou d’inconfort étaient pour leur part associés avec une moins grande satisfaction (OR 0,57 ; IC95 % 0,36-0,90), ce qui se conçoit.

Cent quarante et un patients (54 %) ont répondu à l’enquête de suivi, en moyenne 39 ± 26 jours après l’examen. Ils paraissaient moins satisfaits, (le score moyen diminuant de 0,35 points ; p = 0,03), que ce que disait l’évaluation précoce après l’endoscopie.

Ils rapportaient également davantage de sensations douloureuses, le score de douleur augmentant de 0,44 points en moyenne (p = 0,01).

Cette étude, bien que limitée par son caractère monocentrique, permet de retrouver certains facteurs qui retentissent sur le degré de contentement des patients.

La plupart se déclarent satisfaits juste après le geste, ce qui peut refléter les effets résiduels de la sédation et le cadre différent des deux évaluations.

Cependant la satisfaction diminue avec le temps, peut-être du fait de biais de mémorisation : on ne se souvient que de ce qui est pénible, ou on ne répond au questionnaire que si on a à se plaindre.

Pr Marc Bardou