La rétinopathie, marqueur de risque cardiovasculaire indépendant dans le diabète de type II
Publié par Administrateur le Juin 11 2009 11:47:30
Plusieurs études ont retrouvé un lien entre la présence d'une rétinopathie et le risque de maladie cardiovasculaire (MCV) chez le diabétique de type II (DNID)...

Nouvelles étendues

Plusieurs études ont retrouvé un lien entre la présence d'une rétinopathie et le risque de maladie cardiovasculaire (MCV) chez le diabétique de type II (DNID). Cette association a cependant le plus souvent disparu après ajustement selon les autres facteurs de risque, notamment l'albuminurie. La présente étude s'est donc attachée à rechercher si oui ou non la présence d'une rétinopathie est un marqueur de risque indépendant de MCV chez le patient DNID.

Quatre cent cinquante-huit patients consécutifs souffrant de DNID ont été inclus entre 1994 et 1998. Les différentes variables cliniques et para-cliniques (notamment l'albuminurie) ont été recueillies à l'inclusion. L'objectif était constitué des événements CV mortels ou non (angor instable nécessitant une revascularisation, infarctus, accident ischémique transitoire ou constitué, amputation, insuffisance cardiaque terminale et mort subite). Un modèle de régression a été utilisé pour estimer le risque associé à chaque variable et l'influence d'une éventuelle rétinopathie à l'inclusion.

Les 458 patients ont pu être suivi en moyenne 6,7±2,6 ans. Le risque d'atteindre l'objectif a été de 30,7 pour 1000 patients-années si le fond d'oeil était normal à l'inclusion, 56,7 s'il y avait une rétinopathie non proliférante et 90,7 en cas de rétinopathie proliférante (p<0,0001). En analyse multivariée, une rétinopathie non proliférante (ratio de hasard, RH, 1,71, p=0,017) et une rétinopathie proliférante (RH 2, p=0,019) étaient associées de façon significative avec le risque de survenue d'une MCV.

La présence d'une rétinopathie s'est donc avérée être, dans cette étude, un marqueur de risque indépendant de MCV chez le patient porteur d'un DNID.

Gimeno-Orna JA et coll. : Ability of Retinopathy to Predict Cardiovascular Disease in Patients With Type 2 Diabetes Mellitus. Am J Cardiol 2009;103:1364 -1367