Quels sont les agents des infections respiratoires avant l’âge de un an ?
Publié par Rosette le Juin 12 2009 13:25:55
Une équipe néerlandaise a conduit un travail original sur les infections respiratoires durant la première année en étudiant prospectivement, à domicile, des nourrissons dés le premier...

Nouvelles étendues

Une équipe néerlandaise a conduit un travail original sur les infections respiratoires durant la première année en étudiant prospectivement, à domicile, des nourrissons dés le premier mois. Les parents ont été formés à reconnaître les signes respiratoires (toux, sifflement d’origine bronchique) et à enregistrer la fièvre sur une durée d’au moins 2 jours. Parallèlement ils ont appris à faire des prélèvements du nez et de la gorge avec un écouvillon qui étaient adressé au laboratoire dans un milieu de transport pour analyse par PCR. Le diagnostic porté au cours des consultations médicales a également été enregistré de façon standardisée.

Une fois exclus les prématurés et les détresses respiratoires néonatales, 305 enfants ont participé à l’étude. Une médiane de 5 épisodes par enfant a été observée. Il n’a pas été noté de différence selon la taille de la fratrie ou le mois de naissance.

Au total, 668 échantillons ont été recueillis, le premier à l’âge médian de 4 ,5 mois (de 3 à 7), correspondant à la première infection. Un ou plusieurs virus ont été détecté dans 85 % des prélèvements. Les rhinovirus ont été de loin les plus fréquents (72 %), suivis par les VRS (11 % avec les types A et B à égalité) et les coronavirus (8 %). Les virus influenzae étaient présents dans 2,6 % des échantillons et les métapneumovirus dans 1,6 % d’entre eux. Dans 15 % des échantillons, plusieurs pathogènes ont été trouvés. Les Mycoplasma et Chlamydophila pneumoniae ont été surtout des agents de co-infection et les adénovirus exclusivement.

Les RV s’observaient toute l’année, les VRS l’hiver et les virus influenzae de janvier à avril. En ne tenant compte que des enfants infectés par un seul agent, la médiane de durée des symptômes a été de 9,5 jours, la toux étant présente pendant toute la durée de l’épisode. Les infections par VRS en comparaison aux RV donnaient plus fréquemment lieu a de la fièvre, des sifflements et des visites médicales mais en raison de leurs fréquences respectives, le poids des infections à rhinovirus apparaissait plus important, d’autant que la durée des infections à RV était plus prolongée. En effet, la fréquence des infections à RV était prés de 13 fois supérieure à celle des VRS et le nombre des visites médicales pour ce type d’infection prés de 7 fois supérieur. Beaucoup plus rares, les infections à virus influenzae étaient toutes fébriles et celles à métapneumovirus les plus longues et les plus sévères. La toux était présente dans tous les types d’infection.

Cette étude confirme donc que pendant la première année de vie, le rhinovirus (RV) et le virus respiratoire syncitial (VRS) sont les agents les plus fréquents des infections respiratoires.

Pr Jean-Jacques Baudon