Une prothèse cervicale en acier inoxydable
Publié par hammar le Septembre 03 2009 17:02:55
Une prothèse destinée aux victimes de déminéralisation osseuse. Elle préserve davantage de compétences de flexion et de translation de l'énergie, mais aussi de rotation axiale...

Nouvelles étendues

Une prothèse destinée aux victimes de déminéralisation osseuse. Elle préserve davantage de compétences de flexion et de translation de l'énergie, mais aussi de rotation axiale.Elle a le sourire de celles pour qui la vie est belle à croquer. Et pourtant, à un millimètre près, sa vie de grande sportive aurait pu se figer là, en pleine compétition : Valérie Jaquier est championne de ski nautique. Au niveau de décrocher le titre suisse en 2004.

Puis, en mai 2006, un vilain canard, planqué derrière une bouée, fait basculer son destin. Un instant, elle relâche la corde. Quand celle-ci se retend, le choc à la nuque est terrible. Mais Valérie ne tombe pas et finit même son parcours. « J'avais des picotements dans le bras gauche, je ne sentais plus ma main. » Diagnostic : le disque intercervical entre la 6e et la 7e vertèbre s'est déplacé. Un autre choc similaire et cela peut signifier la tétraplégie. La solution, c'est l'opération. Mais celle-ci, généralement pratiquée sur des patients beaucoup plus âgés qui souffrent de dégénérescence de la colonne, consiste à souder définitivement les deux vertèbres abîmées, ce qui empêchera toute rotation active de la tête, notamment parce que la tige métallique que l'on implante alors latéralement fige définitivement quatre vertèbres.

Assez pour éviter la tétraplégie et pour survivre, mais pas pour remonter sur des skis. « Cela aurait été comme si on m'enlevait une partie de moi. » Valérie s'acharne : ne peut-on pas lui sauver la vie sans en retirer l'essentiel du goût en la privant de son sport ?

A ce moment-là, sa chance tourne. C'est en Suisse que sont implantés des centres de recherche du numéro un mondial de la stimulation et de la défibrillation cardiaques, l'américain Medtronic. Qui développe aussi des stimulateurs digestifs ou neuronaux qui luttent contre l'incontinence urinaire. La firme est en train de terminer la mise au point d'une prothèse de disque intravertébral destinée essentiellement aux personnes âgées chez qui ces vertèbres s'effritent ou se brisent par suite de déminéralisation osseuse progressive. La nouvelle prothèse leur permettra de garder davantage de mobilité.

Le chirurgien de Valérie, le professeur Heinz Fankhauser, lui propose alors l'implantation de ce dispositif innovant, une prothèse de disque cervical en acier inoxydable du nom de Prestige. Vissé aux deux vertèbres 6 et 7 qui encadrent le disque, ce disque artificiel permet de recréer des compétences de flexion et de translation de l'énergie, mais aussi de rotation axiale. Pour le profane, cela ressemble à l'extrémité d'une boule de souris posée sur un creux qui lui correspond exactement. A l'époque, c'est un dispositif quasi expérimental et inédit chez un patient aussi jeune, mais il est aujourd'hui validé par les autorités américaines et européennes de la santé. La convalescence de Valérie a été longue : « C'était dur, les picotements persistaient. » Puis, tout s'améliore, jusqu'à reprendre l'entraînement et la compétition. Avec au bout ? La joie d'un nouveau titre de championne nationale. En acier trempé.

lesoir