Réduire le suicide chez les aînés
Publié par Rosette le Septembre 24 2009 15:01:59
Quand le cerveau vieillit, les régions responsables des décisions sont touchées en premier, bien avant la mémoire. Et les personnes âgées sont appelées à prendre des décisions parmi...

Nouvelles étendues
Quand le cerveau vieillit, les régions responsables des décisions sont touchées en premier, bien avant la mémoire. Et les personnes âgées sont appelées à prendre des décisions parmi les plus difficiles de leur vie au fur et à mesure que s'accumulent les maladies et les handicaps.

Ce phénomène explique, selon un conférencier du congrès de l'Association psychogériatrique internationale, le taux élevé de suicide des personnes âgées, qui est six fois plus important que la moyenne de la population chez les hommes nord-américains. «La difficulté à prendre des décisions mène les patients à choisir le suicide plutôt que l'adaptation à de nouvelles réalités», a expliqué hier Katalin Szanto, de l'Université de Pittsburgh, dans sa présentation au Palais des congrès.



La détection des patients âgés qui sont sur le point de se suicider est compliquée par le fait que plus de 60% d'entre eux n'ont jamais fait de tentative de suicide et que la moitié d'entre eux n'ont jamais utilisé de services de santé mentale, selon Paul Duberstein de l'Université de Rochester. «Les personnes âgées qui se suicident semblent souvent plus en santé que les autres. Elles sont consciencieuses et ne sont pas centrées sur elles-mêmes. C'est justement ce souci des autres qui les mènent au suicide car elles craignent par-dessus tout de perdre leur autonomie et d'être un fardeau pour leurs proches. D'ailleurs, les personnes âgées qui se suicident sont souvent mariées, ce qui est le contraire du reste de la population, plutôt célibataire.»

Pour mieux reconnaître le risque de suicide, le psychologue Paul Duberstein recommande aux médecins de se demander si des comportements du patient pourraient cacher le désespoir menant au suicide, et si le patient se sentirait à l'aise de discuter d'idées suicidaires.

Dans la conférence sur le suicide, une chercheuse japonaise a présenté un portrait très différent en Asie, où le suicide chez les personnes âgées menace surtout les femmes. Hong-Kong a même mis sur pied un projet de prévention du suicide chez les personnes âgées.

Mathieu Perreault
La Presse