La sieste : 20 minutes pour se régénérer
Publié par hammar le Octobre 05 2009 10:10:40
Dormir après le déjeuner : un rêve… impensable pour la plupart des “actifs”. Dommage, car les spécialistes ne cessent de vanter les mérites de cette..

Nouvelles étendues

Dormir après le déjeuner : un rêve… impensable pour la plupart des “actifs”. Dommage, car les spécialistes ne cessent de vanter les mérites de cette.. Dormir après le déjeuner : un rêve… impensable pour la plupart des “actifs”. Dommage, car les spécialistes ne cessent de vanter les mérites de cette pause : elle accélère la mémoire et libère la créativité.

Etre la proie du sommeil, Mireille, 36 ans, adore. « J’aime cette torpeur qui précède la sieste. Je perçois les rayons du soleil à travers la vitre, je prends une couverture et là, je sens mon corps absorbé par la chaleur. Je l’écoute, je le laisse aller. Quelquefois, je passe surtout du temps à m’endormir. Mais c’est du temps volé que j’aime voir s’écouler… »
Depuis la fin des années 1990, le psychologue Bill Anthony, directeur du Centre de réhabilitation psychiatrique à l’université américaine Harvard, étudie les bienfaits de cette coupure antistress. Elle favoriserait la mémorisation et, par une remise à neuf du cerveau, permettrait d’assimiler de nouvelles données. D’autres études avancent que, grâce à ces vingt minutes de repos, les performances intellectuelles augmenteraient de 20 % ! Et ses fervents défenseurs soulignent qu’elle libère la créativité, au vu de la liste des génies qui l’ont adoptée : Isaac Newton, Archimède, Victor Hugo, André Gide… De quelle façon ? Mystère ! Aux yeux des scientifiques, ses mécanismes restent encore mal connus.