Bisphénol A, substance dangereuse
Publié par Administrateur le Avril 16 2008 11:29:14
Le Canada s'apprête à classer le bisphénol A (BPA) comme une substance dangereuse.
Nouvelles étendues
MONTREAL (AFP) - Le Canada s'apprête à classer le bisphénol A (BPA) comme une substance dangereuse, une première dans le monde, qui ouvrirait la voie à des mesures contre ce composé chimique omniprésent dans la vie de tous les jours, a indiqué mardi le quotidien The Globe and Mail.

Le Bisphénol A est l'un des composés chimiques les plus largement répandus dans le monde. Il entre dans la fabrication d'une multitude de produits, comme les biberons et bouteilles d'eau en plastique rigide, les CD, sert aussi à fabriquer les résines recouvrant l'intérieur des conserves alimentaires ou des scellements dentaires.

Selon le journal, le ministère canadien de la Santé pourrait annoncer sa décision dès mercredi au sujet de ce composé, qui serait aussi, selon certaines études, un perturbateur endocrinien affectant le fonctionnement d'hormones, plus précisément des oestrogènes.

Il n'avait pas été immédiatement possible d'obtenir de réaction du ministère.

La décision du Canada serait l'une des plus importantes prises contre un produit chimique depuis plusieurs décennies et elle accroîtrait la pression sur les Etats-Unis et l'Union européenne pour qu'ils revoient aussi le statut du bisphénol A, a indiqué le quotidien de référence.

Le ministère de la Santé ne compte pas interdire ou restreindre immédiatement le bisphénol A, selon le journal.

Néanmoins, sa désignation comme substance dangereuse ouvrirait la voie à son éventuel classement comme un produit toxique en vertu de la loi canadienne de protection de l'environnement. C'est à ce moment-là que le ministre de la Santé, Tony Clement, pourrait prendre des mesures pour en limiter l'usage, indique encore le journal.

Des experts s'inquiètent notamment de l'usage de ce composé chimique dans les contenants alimentaires, affirmant qu'il pourrait s'en échapper, exposant ainsi les humains à des quantités de bisphénol A supérieures à la norme de sécurité.

Mais des études réalisées par l'industrie soutiennent que ces inquiétudes sont sans fondement, puisque l'exposition serait, dans tous les cas, trop faible pour être toxique.