Les peaux claires manquent de vitamine D
Publié par MedeSpaceNews le Octobre 04 2011 23:18:32

Moins exposées au soleil grâce auquel le corps humain fabrique cette vitamine, elles pourraient avoir intérêt à prendre des compléments.

L'exposition au soleil joue un rôle essentiel dans nos apports en vitamine D, car nous produisons une grande partie de celle-ci à partir d'un dérivé du cholestérol transformé sous l'effet des rayons sur la peau. Or les personnes ayant la peau pâle tendent à moins s'exposer pour se protéger des coups de soleil. Elles présentent donc un taux sanguin en vitamine D inférieur à la moyenne, et auraient intérêt à prendre des suppléments, observe une étude parue dans Cancer causes control.

Pour mener à bien leurs travaux, les chercheurs de l'université de Leeds ont suivi 1200 Britanniques. Ils ont observé qu'il fallait qu'ils s'exposent au moins 6 heures par jour chaque week-end d'été pour atteindre un niveau optimal de vitamine D dans le sang, fixé à 60 nmol/litre.

Prévenir certains cancers

Mais les résultats ont montré que les personnes à la peau très pâle ne parvenaient pas à s'exposer suffisamment, en raison de leur sensibilité, et manquaient donc en moyenne de vitamine D - sans aller toutefois jusqu'à parler de carences graves. On parle en général de carence - de celle qui fragilise le squelette - en-dessous de 25 nmol/litre, mais les experts sont de plus en plus nombreux à estimer que des effets néfastes se font déjà sentir sur la santé en dessous de 60 nmol/litre. Les auteurs de l'étude recommandent donc que les personnes à la peau très pâle, aient recours à des suppléments pour combler cette insuffisance, en particulier si elles vivent dans des pays peu ensoleillés.

On sait depuis longtemps que la vitamine D permet de conserver des os solides. Mais elle pourrait aussi, selon plusieurs études, prévenir certains cancers (notamment du colon), le diabète de type I, les accidents cardio-vasculaires ou encore la dépression saisonnière.

Le Pr Newton-Bishop, qui a supervisé l'étude britannique sur les personnes à la peau claire, admet que ses travaux ne permettent pas encore de faire des recommandations très précises. Interrogée par la BBC, Hazel Nunn, responsable de l'information au centre Cancer Research UK, estime pour sa part que l'on peut prendre jusqu'à 10 microgrammes de vitamine D par jour sans danger et recommande de consulter son médecin en cas de doute.

En France aussi, l'insuffisance en vitamine D est fréquente et atteint même les 30% chez les adultes vivant au Nord de Paris. On recommande par ailleurs déjà aux personnes âgées, aux femmes ménopausées ou aux femmes enceintes de prendre des suppléments.

 

lefigaro.fr