Même a dose élevée,les anti herpétiques n’empêchent pas la transmission du virus
Publié par MedeSpaceNews le Février 19 2012 22:24:26
Les agents Anti-herpétiques réduisent la récurrence de l'herpès simplex-2 (HSV-2), mais les symptômes ne sont pas bloqués complètement même à fortes doses, des chercheurs ont signalé.

Dans trois essais croisés complémentaires, de courts épisodes, l’excrétion génitale est survenue malgré un traitement quotidien, selon Christine Johnston, MD, de l'Université de Washington à Seattle, et ses collègues.

La découverte pourrait expliquer pourquoi des doses élevées d'anticorps anti-herpétiques n'empêchent pas la transmission du virus, Johnston et ses collègues ont suggéré en ligne dans The Lancet.


Les chercheurs ont noté que les médicaments bénéfiques pour les patients en réduisant les récidives cliniques.

Mais, ont-ils ajouté, le résultat "suggère que le maximum d'avantages de verser la réduction a probablement été atteint pour les antiviraux disponibles actuellement."

Les résultats "devraient encourager les patients à utiliser des préservatifs et adopter des pratiques sexuelles sécuritaires», a commenté Philippe Van de Perre, MD, Ph.D., et Nicolas Nagot, MD, à la fois de l'Université Montpellier à Montpellier, France.

Dans un commentaire connexe, ils ont fait valoir que les nouveaux médicaments aideront, aussi longtemps qu'ils avaient une bonne couverture et adhésion à long terme.

Mais ces besoins "sont peu susceptibles d'être atteints», notent-ils, car environ 20% des personnes aux États-Unis et en Europe sont infectées par le HSV-2, «dont la plupart n'ont pas besoin cliniquement d’un traitement anti-herpétique "

En l'absence de nouveaux médicaments, d'autres outils, tels que les vaccins, il faudra, mais leur développement a été entravé par le manque de fois un bon modèle animal et engagement de l'entreprise pharmaceutique, ils ont conclu.