Le sommeil, un facteur de risque du diabète et de l'obésité...
Publié par MedeSpaceNews le Avril 14 2012 17:45:38
Une nouvelle étude, qui vient de paraître dans la revue Science Translational Medecine, confirme l’impact sur la santé d’un manque de sommeil chronique. Ce dernier perturbe notre horloge biologique interne et augmente les risques, sur le long terme, d’être diabétique ou d’avoir des problèmes de surpoids. Afin d’évaluer les effets de modifications des temps de sommeil sur l’organisme, la santé et le comportement, Buxton Orfeu et ses collègues du Brigham and women’s hospital ont suivi durant plusieurs semaines 21 volontaires dans un environnement de laboratoire contrôlé.

Pour cela, les chercheurs ont imposé aux participants la durée du temps de sommeil. Durant la première semaine de l’expérience, chacune des 21 personnes a pu dormir un peu plus de 10 heures, durée optimale de sommeil. Puis, les 3 semaines suivantes, ils n’ont bénéficié que de 5 à 6 heures de sommeil sur une journée. Les plages horaires durant lesquelles les volontaires pouvaient se reposer étaient totalement planifiées par les chercheurs. Le but était de voir si, des pertubations au niveau du cycle circadien avait une influence sur les patients.

D'après les premières données, le manque de sommeil associé à une perturbation du cycle circadien, sur une période assez longue, engendrerait une baisse du taux métabolique pendant les phases de repos et une augmentation significative du taux de sucre dans le sang après les repas. D’après les chercheurs, ces modifications du métabolisme seraient dues à une production ralentie et réduite de l‘insuline dans le pancréas.

Selon toutes vraisemblances, sur le long terme, la diminution du taux métabolique serait, si le régime alimentaire est inchangé, à l’origine d’une prise de poids annuel de 5 kg, et la hausse de la glycémie pourrait quant à elle entraîner un risque de développer un diabète de type 2.

Les travaux des chercheurs américains confirment que pour une bonne santé, bien dormir est essentiel, et qu’il est important de suivre au mieux le cycle circadien. En effet, le sommeil est d’autant réparateur qu’il est de « nuit ».
.informationhospitaliere.com