Virus Ebola frappe les portes de l'Europe
Publié par Administrateur le Octobre 07 2014 13:51:43
Une aide-soignante espagnole n'ayant jamais mis les pieds en Afrique a attrapé le virus Ebola. Elle faisait partie de l'équipe qui a tenté de soigner deux malades rentrés du Libéria...

Nouvelles étendues
Une aide-soignante espagnole n'ayant jamais mis les pieds en Afrique a attrapé le virus Ebola. Elle faisait partie de l'équipe qui a tenté de soigner deux malades rentrés du Libéria.

Une aide-soignante de 40 ans, qui travaille à l'hôpital La Paz-Carlos III de Madrid (Espagne) a été contaminée par le virus Ebola a confirmé lundi la directrice de la Santé publique espagnole, Mercedes Vinuesa, lors d'une conférence de presse à Madrid.



Cette aide-soignante avait fait partie de l'équipe qui a tenté de soigner les malades rentrés du Libéria, en août et septembre derniers. Elle a commencé à se sentir mal fin septembre mais ce n'est qu'au retour de ses congés qu'elle a consulté le médecin. Après deux tests positifs au virus Ebola, elle a été admise dans une unité spécialisée d'un hôpital madrilène tandis que les personnes qui ont été en contact avec elle sont désormais suivies par les autorités sanitaires.

Le virus pourrait arriver en France dans moins de 3 semaines

Lundi, des scientifiques de l'Université de Lancaster (Grande-Bretagne) avaient évalué à 14% le risque de voir arriver le virus Ebola en Espagne d'ici la fin octobre. En se basant sur les données connues de propagation du virus et sur l'hypothèse d'un trafic aérien vers les pays d'Afrique de l'Ouest inchangé, ces chercheurs estiment que le risque de voir le virus arriver en France dans moins de 3 semaines est de 75%. Ce risque serait de 50% pour la Grande-Bretagne.

Ces chiffres alarmants qui ont rapidement circulé sur internet ont commencé à faire naître une psychose. Lundi matin, trois familles ont refusé de déposer leurs enfants dans une école de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), en raison de la présence d'un élève récemment rentré de Guinée, pays touché par le virus Ebola. Cet élève ne présente aucun signe particulier du virus Ebola mais des mesures de précaution sont appliquées et une infirmière vient prendre la température de l'enfant tous les jours.