Prévalence “alarmante” de la carie dentaire chez les enfants scolarisés
Publié par Administrateur le Juin 12 2008 20:11:13
La prévalence de la carie dentaire chez les enfants scolarisés inquiète les spécialistes qui ont été unanimes à observer, avant-hier à Oran, des négligences sur le plan préventif. Chaque enfant scolarisé présente en moyenne une dent cariée, ont indiqué les participants à la 12e journée nationale de la Société Algérienne d’Odontologie Pédiatrique (SAOP), tenue à l'Etablissement hospitalo-universitaire "1er Novembre 1954".
Nouvelles étendues
La prévalence de la carie dentaire chez les enfants scolarisés inquiète les spécialistes qui ont été unanimes à observer, avant-hier à Oran, des négligences sur le plan préventif. Chaque enfant scolarisé présente en moyenne une dent cariée, ont indiqué les participants à la 12e journée nationale de la Société Algérienne d’Odontologie Pédiatrique (SAOP), tenue à l'Etablissement hospitalo-universitaire "1er Novembre 1954".
Les spécialistes qui s'appuient sur les résultats d'enquêtes réalisées ces dernières années à travers différentes écoles primaires du pays, relèvent notamment "une hygiène bucco-dentaire déficiente" chez la majorité des élèves auscultés dans le cadre de ces études épidémiologiques.
Selon les praticiens, la fréquence de la carie a baissé de quatre dents à une seule de 2004 à 2007, une diminution enregistrée, ont-ils souligné, à la faveur du Programme national de santé bucco-dentaire mis en oeuvre depuis 2001.

"Le taux actuel des caries dentaires demeure toutefois préoccupant et davantage d'efforts doivents être fournis en matière préventive pour concrétiser pleinement les objectifs assignés à ce programme sanitaire national", ont-ils estimé.
Le traitement des données relatives aux différentes investigations cliniques a également conclu à une corrélation étroite entre l'hygiène et les affectations buccales telles les caries et les gingivites, ont fait savoir les participants à cette manifestation scientifique.

Cette rencontre s'est articulée autour de la dent de "6 ans" appelée aussi "première molaire permanente", la plus vulnérable et la plus stratégique dans la cavité buccale de l'enfant, ont rappelé les spécialistes.
Si la prise en charge des enfants ne souffre d'aucun problème sur le plan matériel en milieu hospitalier, les participants ont, en revanche, mis l’accent sur l'intérêt préventif.
Ils ont recommandé, à cet égard, davantage d'initiatives pour l'information et la sensibilisation des parents sur l'importance de l'hygiène, et pour le dépistage en milieux scolaire et préscolaire.

Source : El Moudjahid