Syndrome d'apnées du sommeil: ronfler peut nuire à la santé
Publié par imymed le Janvier 14 2009 11:39:29
Près de 150'000 personnes souffrent dans notre pays du syndrome d'apnées du sommeil, mais très peu d'entre elles le savent. La maladie est souvent sous estimée...

Nouvelles étendues

Près de 150'000 personnes souffrent dans notre pays du syndrome d'apnées du sommeil, mais très peu d'entre elles le savent. La maladie est souvent sous estimée.

En l'occurrence, elle est tout sauf anodine: le ronflement nocturne et les apnées du sommeil peuvent être à l'origine de maladies cardio vasculaires et d'accidents de la circulation dus à un micro-sommeil. La Ligue pulmonaire fait toute la lumière sur cette maladie avec une campagne menée à l'échelle nationale, et propose un test de risque en ligne.

Les personnes qui sont souvent extrêmement fatiguées la journée et qui ronflent la nuit souffrent peut-être d'un syndrome d'apnées du sommeil. Le mot grec "apnoia" signifie interruption de la respiration. Car les apnées du sommeil et un ronflement sonore et irrégulier sont les principales caractéristiques du syndrome d'apnées du sommeil. Les patients qui en souffrent subissent entre 50 et plusieurs centaines de pauses respiratoires par nuit, et autant de micro-réveils chaque fois pour rétablir la respiration.

Certes, ils ne s'en souviennent pas le lendemain matin, mais ils ressentent les conséquences de leur nuit agitée: fatigue diurne extrême et performances physiques et mentales réduites.
La fatigue diurne extrême et le ronflement ne sont pas anodins
Souvent, un syndrome d'apnées du sommeil n'est pas reconnu comme une maladie, car celle-ci est encore largement méconnue. Fatigue et ronflement sont certes considérés comme désagréables, mais rarement comme dangereux.

Dans un grand nombre de cas, les personnes concernées ne consultent un médecin qu'après un événement grave comme un accident de la circulation provoqué par un micro-sommeil. Ou bien le syndrome d'apnées du sommeil non traité cause à moyen terme une hypertension artérielle et d'autres problèmes cardio-vasculaires. Grâce au test de risque en ligne proposé sur www.liguepulmonaire.ch, les personnes intéressées peuvent tester simplement leur risque d'apnées du sommeil. Après avoir répondu à quelques questions sur les thèmes de la fatigue et du ronflement, le résultat obtenu indique si un examen médical est indiqué.


Un traitement simple et efficace

Un syndrome d'apnées du sommeil peut être traité d'une manière simple et efficace. Le traitement le plus connu et qui donne également les meilleurs résultats est ce que l'on appelle la thérapie CPAP (Continuous Positive Airway Pressure, pression positive continue des voies respiratoires).

La patiente ou le patient porte un masque nasal la nuit, qui empêche le ronflement et les pauses respiratoires. Souvent, les patientes et les patients se sentent beaucoup mieux et plus reposés après quelques nuits déjà.

Pour être efficace, la thérapie doit être appliquée de façon continue