Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
ostéosynthèse
ostéosynthèse
Traumatologie - Orthopédie
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 234

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
SATURNISME

Conséquence de l'intoxication par le plomb, Inhalation ou absorption de plomb pendant 1 à 5 ans et travailleurs adultes exposés . Sa fréquence a diminué et il est souvent diagnostiqué sous une forme mineure. L'absorption se fait essentiellement par voie pulmonaire et digestive. Le relargage des sites de stockage (os et rein) est responsable des manifestations cliniques et peut être retardé par rapport à l'intoxication. Les mécanismes de la toxicité du plomb sont mal connus.

l'intoxication par le plomb par système hématopoïétique, rein, tractus digestif, système nerveux central, système nerveux périphérique , Les complications neurologiques peuvent persister. Bon pronostic des formes sans encéphalopathie , Séquelles dans 25 à 50% des formes encéphalopathiques ,Insuffisance rénale chronique, goutte, en cas d'intoxication persistante .

Intoxications professionnelles

* Professions de la métallurgie (extraction et récupération du plomb), métallurgie du plomb et de ses alliages, trempage et tréfilage de l'acier, ébarbage, polissage, construction et réparation automobile
* Industrie chimique (fabrication ou utilisation d'oxydes, sels et dérivés organiques du plomb, matières plastiques stabilisées au plomb, peintures, émaux, couleurs et mastics au plomb)
* Professions artisanales (objets en plomb et en ses alliages, soudure à l'étain, imperméabilisation à la feuille de plomb)
* Métiers d'art: cristalleries, faïence, céramique, poterie, peinture d'art
* Entreprises de nettoyage
* Construction, démolition, réfection d'immeubles, de ponts ou de navires
* Grattage, brûlage, découpe au chalumeau de structures en plomb ou recouvertes d'enduits plombifères - Fabrication et maniements de munitions, de caractères d'imprimerie
* Fabrique d'accumulateurs

Intoxications accidentelles

* Succion par des enfants de jouets en plomb, de tuyaux de plomb
* Délitement de peintures à base de céruse ou de minium
* Consommation importante de gibier et de cidre
* Distillation d'alcool dans des radiateurs d'automobile
* Gaz d'échappements à proximité d'une voie à grande circulation



* Cosmétiques (kohl, surma)
* Médicaments traditionnels, drogue frelatée
* Cuisine au feu de bois de démolition
* Matériels culinaires en étain ou en émail
* Poussières d'une usine rejetant du plomb
* Absorption de peintures contenant du plomb

1. Souvent asymptomatique
2. Douleurs abdominales Très intenses s'installent en quelques jours ,tableau pseudo-occlusif, constipation opiniâtre examen abdominal normal
3. Liseré gingival de Burton témoigne d'une intoxication importante pathognomonique mais inconstant, tardif
4. Néphropathie tubulo-interstitielle = Néphropathie saturnine Hypertension artérielle, protéinurie parfois évolution vers l'insuffisance chronique terminale
5. Manifestations neurologiques Céphalées, irritabilité, somnolence exceptionnelles encéphalopathies graves rares polynévrites motrices pseudoparalysie radicale des membres supérieurs

Biologie :

1. Anémie modérée, hypochrome ou normochrome Altération de la fonction rénale aux stades tardifs
2. Hématies ponctuées de granulations basophiles: évocateur si 30% des hématies sont ponctuées
3. Myélogramme: moelle érythroblastique avec sidéroblastose
4. Anomalies de la porphyrinogenèse : caractéristiques et plus fiables , Acide delta-amino-lévulinique urinaire élevé et porphobilinogène normal , Diminution de l'activité ALA déshydrogénase globulaire bloquée par le plomb.
5. Plombémie: normale, n'exclut pas un éventuel saturnisme
6. La plomburie provoquée à l'EDTA calcique est de réalisation difficile pour un généraliste.
7. Classification CDC:
* Classe I: plombémie < 100 mg/l
* Classe II: plombémie entre 100 et 190 mg/l
* Classe III: plombémie entre 200 et 440 mg/l
* Classe IV: plombémie entre 450 et 690 mg/l
* Classe V: plombémie > 700 mg/

Radiographie: augmentation de densité métaphysaire des os longs,particules de plomb dans l'intestin ,



criteres diagnostique:Contexte étiologique et clinique Anomalies hématologiques, anomalies de la porphyrinogenèse, plombémie .

Conduite à tenir :

1. Déclaration pour enquête professionnelle .
2. Dépistage de la famille
3. Chélation orale pour les classes III et IV asymptomatiques
4. Chélation parentérale pour les classes V et II et IV symptomatiques
5. Corriger des carences nutritionnelles associées (fer martiale )
6. Régime: Riche en fer et en calcium
7. Chélation orale: acide 2,3-dimercaptosuccinique (DMSA): 10 mg/kg/ 8h pendant 5 jours puis 10 mg/kg/12 h pendant 2 semaines. Peut être répété après 2 semaines d'arrêt si la plombémie n'a pas décru en dessous de 150 mg/l.

Chélation parentérale

1. EDTA calcicodisodique ou calcium édétate de sodium (Calcitétracémate disodique): sous contrôle d'une diurèse suffisante1000 à 1500 g/m²/j (IV lente, IM profonde ou SC à la pompe) pendant 5 jours; peut être répété après 5 à 15 jours selon la gravité de l'intoxication Contre-indications insuffisance rénale, anurie, asthme, grossesse

2. Dimercaprol (BAL) pour les formes graves, par voie IM stricte: 3 mg/kg x 6/j pendant 2 jours puis x 4/j le 3ème jour puis x 2/j pendant 10 jours. À ne réaliser que sous diurèse alcaline, après test de la sensibilité individuelle: ne pas dépasser 50 mg à la première injection . Maintenir une diurèse suffisante, alcaline Tester la sensibilité individuelle au BAL par une dose-test de 50 mg au plus Risque d'hémolyse en cas de déficience en G6PD . Contre-indications anurie, insuffisance hépatocellulaire grave, grossesse, intoxication au cadmium, au fer ou au sélénium, allergie à l'un de ses composants

Autre traitements :

* D-pénicillamine en chélateur oral
* Traitement symptomatique au besoin: antispasmodiques, anticomitiaux, dialyse
* Surveiller un effet rebond de la plombémie après chélation • Surveillance régulière des taux
* Elimination des sources d'intoxication domestique ou professionnelle


purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
Aucun Commentaire n'a été publié.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png