Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 170

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Hypertrophie bénigne de la prostate (HBP)

La prostate : c’est un organe masculin constitué d’éléments glandulaires (plus de la moitié), de stroma (moins du tiers), et de fibres musculaires (presque le quart).

-Cette glande se développe sous l’effet des androgènes, à partir du sinus urogénital.

-L’Hyperplasie bénigne de la prostate HBP : maladie fréquente dont l’incidence augmente avec l’age,elle affecte 50 à 70% des hommes de plus de 50 ans, et la moitié des hommes de plus de 60 ans ont des troubles urinaires en relation avec l’HBP

Le mécanisme :

-déséquilibre entre la progestérone et les œstrogènes au niveau prostatique
-La castration avant la puberté empêche son apparition

Symptômes urinaires :

Obstruction : dysurie, jet intermittent, jet faible, gouttes retardataires, sensation de vidange incomplète vésicale

Irritation : pollakiurie, impériosité

L’ensemble de ces symptômes peut être quantifié à l’aide de score et d’auto questionnaires comme l’IPSS(International prostate symptôme score )

La prédominance de symptômes irritatifs doit faire rechercher une cause d’HBP (exp :tumeur vésicale)

L’obstacle à la vidange est d’abord compensé par la contraction vésicale, puis entraîne une phase d’hypertrophie du detrusor, puis une phase de décompensation avec un detrusor atone, un résidu post mictionnel important avec distension vésicale et hydronéphrose

La rétention vésicale chronique : trabéculations vésicales, diverticules, hydronephrose, insuffisance rénale, infection urinaire, calculs vésicaux, hématurie, miction par regorgement,rétention aigue des urines.

Symptômes non urinaires : Hernie inguinale, hémorroïdes.

Interrogatoire :
Recherche

Pollakiurie nocturne (nombre de levers), diurne
Impériosité
Dysurie
Hématurie

Examen clinique:

Fosses lombaires, trajets urétéraux,orifices inguinaux,méat urétral,testicule,organes génitaux externes.

Toucher rectal :

Réalisé avec l’indexe ganté et lubrifié à l’aide de l’index.

On note la taille, la consistance et la forme de l’organe.

L’hyperplasie prostatique est habituellement lisse, ferme et élastique. La taille de la prostate à l’examen rectal, est estimée à moins de 30 g lorsque le sillon médian est présent.

Lorsque le sillon médian est effacé on estime le poids à plus de 30 g.
Il est important lors de cet examen rectal de noter l’existence d’une région ferme voire nodulaire qui suggérerait l’existence d’un cancer de prostate associé et nécessiterait une prise en charge différente.

L’examen doit être terminé par l’examen des testicules , du pénis et enfin un examen neurologique à la recherche d’un déficit.

Examens complémentaires :

-Bandelette urinaire
-PSA

-Echographie : pour l’évaluation du haut appareil à la recherche d’une dilatation urétéro-pyélocalicielle. cet examen peut également préciser la taille de la prostate, la présence d’un lobe
médian, l’existence d’un processus intravésical.

-Créatinine

-Débimètrie : mesure du volume mictionnel en fonction du temps. Il est reconnu actuellement que lorsque le débit est inférieur à 10 ml/sec, il existe une obstruction intra-vésicale

DIAGNOTIC DIFFÉRENTIEL

- la sténose de l’urètre,
- la sténose du col vésical
- les lithiases vésicales
- le cancer de prostate.
- la vessie neurologique : mise en évidence lors de l’examen clinique, d’un déficit des racines sacrées.

- un cancer de vessie : un carcinome in situ diffus dans la vessie peuvent se présenter avec des symptômes urinaires de type irritatif, les lésions peuvent être difficiles à reconnaître à la cystoscopie et une cytologie urinaire peut être nécessaire voire la réalisation de biopsies étagées.

Traitement médical :


• inhibiteurs de la 5 alpha réductase : agissent en inhibant cet enzyme qui transforme la testostérone en DHT intra-cellulaire ?le but est de réduire la taille de la prostate.
• Extraits de plantes : leur mode d’action n’est pas connu.
• Alpha bloquants : diminuent les résistances à l’écoulement de l’urine en diminuant le tonus alpha adrenergique du col et de l’urethre.

Traitement chirurgical :

• Adenomectomie par voie sus-pubienne : consiste à énucléer la partie adénomateuse de la prostate laissant en place la capsule prostatique et ses enveloppes. Elle est réalisée soit par voie transvésicale, l’adénome est énucléé après avoir incisé son pourtour au niveau du col vésical et par voie rétropubienne éxtravésicale, c’est la capsule prostatique qui est incisée en premier qui permet l’énucléation de l’adénome.

• La résection transurétrale de prostate : c’est la technique de référence pour le traitement chirurgical pour l’adénome de prostate. Il s’agit d’une résection endoscopique utilisant un bistouri électrique sous endoscopie et sous irrigation de glycocolle. Le but est de réséquer l’ensemble de l’adénome prostatique , en réséquant totalement l’uretre prostatique puis chacun des lobes, du col au veru - montanum et en réalisant au fur et à mesure l’hémostase.

Autres :

Thermothérapie, micro-ondes, stent, laser, photo-vaporisat
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
#1 | chouchou le février 05 2009 17:50:36
svp;pq on utilise la bandelette urinaire?
#2 | M Benatta le février 06 2009 10:36:07
C'est pour dépister l'infection urinaire.
si la BU est positive,on fait un ECB U
#3 | Razorblade le février 12 2009 23:01:54
Certains détails, m'ont été utiles (Je pense qu'il fallait les garder au niveau du polycopie de notre session "Fevrier2009"Wink

Et sinon comment peut-on mesurer le poids d'une prostate? (Apparement l'attitude thérapeutique en dépend!) Ou bien Es ce juste une estimation?

Je vous remercie Smile
#4 | Razorblade le février 18 2009 12:23:43
Trouvé!
C'est l'échographie prostatique par voie trans-rectale (ou vésicale sus-pubienne) qui nous permettra la mesure du poids et du volume de la prostate!
#5 | M Benatta le juin 05 2009 15:35:57
la mesure du poids est aussi estimée par le toucher rectal.
sinon il y 'a l'echo sus pubienne et l'echo endorectale
on mesure la prostate dans ses 3Dimensions puis on divise par 2
#6 | M Benatta le juin 05 2009 15:37:05
rasorblade quels sont les détails qui ont manqués dans le polycop et qui te semblent utiles?
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Aucune évaluation publiée.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png