Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    mercredi 11. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
types de fractures
types de fractures
Traumatologie - Orthopédie
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 470

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Inlay core

I -Définition

L'inlay core est une constitution métallique coulé permettant la reconstitution des pertes de substances partielles coronaires ou corono-radiculaires d'une dent préparée au préalable pour recevoir un ancrage à recouvrement total.
L'inlay core est appelé aussi faux moignon lorsqu’il reconstitue entièrement la partie coronaire d’une dent préparée pour recevoir une couronne à recouvrement total.

II -Description

L'inlay core se présente comme un inlay-onlay de reconstitution prolongé par un ou plusieurs tenons radiculaires.
- Il est inlay par reconstitution cavitaire.
- Il est onlay par recouvrement des parois dentinaires résiduelles pour les protéger.
- Les tenons radiculaires assurent une puissante rétention

III -Indications

-L'inlay-core est indiqué chaque fois que toute autre restauration classique s'avère insuffisante tant en résistance mécanique qu'en surface d'appui au niveau des dents antérieures et postérieures délabrées par caries.
-Dans le cas de fracture coronaire importante (par choc, par carie ou par une obturation précédemment placée)
-Dans le cas de malposition dentaire importante pour rattraper le parallélisme inexistant des dents piliers destinées à recevoir un pont.
-Si une dent dépulpée doit servir de support à un pont, il n'est pas alors nécessaire de paralléliser les logements radiculaires à l'axe d'insertion des autres piliers de pont.

IV -Contre-indications

Comme pour la Richmond, les couronnes inlay intéressent la racine, c'est à dire en cas:
• De fracture radiculaire, de rhizalyse
• De perforation radiculaire
• De mobilité importante
• De lésions apicales et péri-apicales non stabilisés

V -Avantages

Lorsqu’il est indiqué l’Inlay-core à tenon radiculaire est réalisé séparémment de l’élément prothétique définitif. Puis la couronne est éléborée et scellée sur l’Inlay-core comme elle le serait sur de la substance dentaire sans lésion.
Ceci présente plusieurs avantages :
-Adaptation des bords et ajustage de la reconstitution prothétique sont indépendants de ceux de Inlay-core
-L’élément prothétique peut être ultérieurement remplacé si nécessaire sans altérer la structure sous adjacente càd Inlay-core.

VI -Différents types d'inlay-cores

L'inlay core sur mono radiculaires est un inlay-core monobloc, c'est à dire un inlay de reconstitution coronaire partielle solidaire au tenon radiculaire

A. L'inlay core biradiculaires:

S'il s'agit de prémolaires maxillaires, le canal vestibulaire sert à placer le tenon et une encoche de stabilisation est creusée dans l’autre canal

B. L'inlay core sur pluriradiculée

• À l'arcade maxillaire: le tenon est destiné au canal palatin
• Et à l'arcade mandibulaire, le tenon sera dans le canal distal car plus rectiligne que les autres.
Donc pour les dents biradiculées et pluriradiculées le tenon de longueur maximal qui sert à la rétention du faux moignon est placé dans le canal le plus favorable, un autre servant de verrou sera placé sur les autres canaux, ce dernier guidera la mise en place du faux moignon et empêchera la rotation de l’Inlay-core.

VII -Préparation en vue de réalisation d'un inlay-core

A. Examen clinique

L'examen clinique va nous renseigner sur:
• La position de la dent sur l'arcade
• Sa morphologie, sa direction par rapport aux autres dents
• Son engrènement :, bout-à-bout, inversée, supraclusie ou infraclusie.
• L'état parodontal

B. Examen radiologique

Une radiographie rétro-alvéolaire est obligatoire car elle va nous renseigner sur:
• La valeur de l'obturation canalaire
• Sur le nombre, la direction et la forme des racines
• Sur leur longueur, leur diamètre mésiodistal
• L'état apical et péri-apical.

Avant toute restauration prothétique, il est indispensable de procéder aux soins préprothétiques à savoir:

• Le traitement radiculaire (reprise du traitement si nécessaire avec un contrôle radiologique) et sous gingivaux (détartrage, curetage...)
Une fois l'indication posée, la préparation de l'inlay core se fera en deux temps :

C. Préparation clinique du pilier

a. Taille de la couronne résiduelle

La partie restante de la dent délabrée subira la préparation périphérique de l'ancrage choisi sans tenir compte du délabrement coronaire existant cependant la hauteur du moignon sera réduite.

1-Au niveau d’une dent antérieure

La réduction du bord incisif est exécutée avec une fraise diamantée à bout rond.
La face linguale est effectuée avec une fraise diamantée tronconique.
Les parois d'émail et de dentine trop minces ou non soutenues sont alors supprimées.

2-L'avant trou sera préparé en élargissant l'entrée du canal favorisant ainsi la qualité de la liaison mécanique entre le tenon et la partie coronaire de l’Inlay-core.

b. Préparation canalaire ou alésage du canal

Comme pour la Richmond, la règle générale est la suivante:
La longueur et le diamètre du tenon métallique canalaire seront fonction de la longueur et du volume de la racine.
• La longueur du tenon doit être de 2/3 à 3/4 de celle de la racine
• L'extrémité de la racine doit rester obturée sur au moins 3mm pour éviter la dissolution du matériau d'obturation canalaire
• La longueur du tenon doit être égale ou supérieure à celle de la couronne à reconstituer.
• La largeur du canal alésé doit être égale au 1/3 du diamètre mésiodistal de la racine
Le foret largo est l’instrument de choix pour désobturer et élargir le canal.

1- 1ère étape

Déterminer la profondeur d'insertion du forêt Largo en le comparant à la longueur du canal sur une radiographie

2-2ème étape

Placer le foret dans le logement canalaire et élargir le logement radiculaire avec des forêts de taille croissante jusqu'à atteindre celle choisie pour la dent en s'aidant de la radiographie
Lorsque le logement canalaire est terminé, on élargit l’entrée du canal afin d’augmenter la rétention (liason entre canal et Inlay-core coronaire) comme pour la Richmond.
La périphérie externe du plateau occlusal sera biseautée avec une fraise diamantée flamme. Ceci augmentera l'étanchéité et assurera une protection des parois dentinaires.

VIII -Réalisation de l'inlay-core

Il existe 2 méthodes, directe et indirecte:

A. Méthode directe: élaboration de la maquette en résine autopolymérisable ou en cire bleu à Inlay
• Une tige de coulée (ou tuteur) en matière plastique (ou en tenon métallique préfabriqué) est ajustée de façon à s'insérer facilement dans le logement canalaire préparé au préalable.
• Une petite encoche, placé sur l'extrémité vestibulaire libre aidera à la remise en place de la maquette lors des séances ultérieures
• La poudre et le liquide de la résine autopolymérisable sont mélangés dans un godet jusqu'à la consistance liquide.
• Le logement du tenon est lubrifié avec de la vaseline portée par l'extrémité d'un forêt enrobé de fibres de coton.
• On remplit le logement canalaire avec du matériau acrylique, puis le tenon préfabriqué enduit le liquide monomère est inséré jusqu'au fond du logement canalaire. *
Recouvrir le chaufrein périphérique de résine
• La première prise de la résine terminée, le tenon est mobilisé par un mouvement de va et vient axial pour éviter que la résine ne soit retenue dans une éventuelle contre dépouille.
*La résine auto reste difficile à travailler en bouche, il faut se vaseliner les doigts.
• La résine ayant terminé sa prise, le tenon est desinséré, on lubrifie à nouveau les parois de la préparation.
• Un second mélange de résine auto, permet d'enrober la partie visible du tenon
• Le temps de prise de la résine est mis à profit pour modeler les faces vestibulaires et linguales du moignon entre le pouce et l'index vaselinés pour donner à l'ensemble la forme du contour final du faux moignon.
• Une fois la prise terminée, la finition et le polissage de la maquette en résine sont réalisés avec des meulettes vertes et des disques en papier de verre.
Ces finitions doivent aboutir à la forme exacte désirée pour l'élément métallique

B. Méthode indirecte


Dans ce cas, l'inlay core sera sculpté au laboratoire à partir du modèle tiré de l'empreinte canalaire prise en clinique (comme pour la Richmond)

C. Coulée et scellement de l'inlay-core

a. Au laboratoire

Une tige de coulée est solidarisée à l'extrémité incisive ou occlusale du faux-moignon en résine
Le cylindre contenant la préforme en résine mise en revêtements est maintenue dans un four pendant 1/2 heure pour que l'élimination de la résine soit complète.

L'alliage est ensuite coulé dans la cavité laissé par la résine, puis l'élément métallique est retiré, décapé et la tige de coulée sectionnée.

b. En clinique

Le faux moignon est ajusté en bouche, l'insertion dans le logement canalaire doit se faire sans forcer, s'il y a frottement, le corriger par meulage.

Le logement canalaire est nettoyé à l’alcool puis asséché.
L'inlay-core est ensuite scellé à l'aide d’un ciment à l'orthophosphate de zinc fluide porté par un lentulo ou une broche de Kerr)
L'insertion lente de la pièce métallique permet l'élimination des excès de ciment de scellement et donc une mise en place précise du faux moignon.

La première étape de la construction prothétique est ainsi terminée.

L'empreinte de l'ensemble est prise aux élastomères, pour l'élaboration de la couronne de recouvrement totale choisie qui est en général : une couronne coulée, couronne à incrustation vestibulaire ou couronne céramo-métallique)
C'est la deuxième étape de la conception prothétique qui sera scellé ultérieurement sur le faux moignon

IX -Conclusion

Un inlay core bio conçu, constitue un recours thérapeutique appréciable en remplacement de la couronne Richmond (abandonnée)

Son principal avantage réside dans l'indépendance qui existe entre le tenon radiculaire (l'inlay-core) et l'ancrage de recouvrement définitif.

purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Commentaires
#1 | Dr benaouf le avril 06 2009 10:50:27
clair,net et précis:bravo
merci pour ce rappel très utile car on a tendance à oublier les termes techniques à force de ne pas avoir à les utiliser .
#2 | Dr Hamdani le avril 11 2009 21:31:02
Excellente presenattion chapeau !!
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Publier un Commentaire
Connectez-vous pour publier un Commentaire.
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
Evaluation
L'évalutation n'est disponible que pour les membres.

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour voter.

Stupéfiant ! Stupéfiant ! 25% [1 Evaluation]
Très bon Très bon 50% [2 Evaluations]
Bon Bon 0% [Pas d'évalutation]
Moyen Moyen 25% [1 Evaluation]
Mauvais Mauvais 0% [Pas d'évalutation]
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png