Pseudo:    Mot de passe:   
center-left.png center-right.png
American Journal GPMD
Santé Magazine
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers Articles
  • Apnées du sommeil - Complicatio...

    mercredi 28. octobre 2015

    Fibrillation auriculaire

  • Asthme - Activités physiques - HRB

    samedi 19. septembre 2015

    L\'entrainement en aérobie diminue l\'hyperréactivité bronchique (HRB) et l\'inflammation systémique chez les patients souffrant d\'asthme modéré à sévère: un essai randomisé contrôlé.

  • Aliments épicés et Mortalité

    samedi 15. août 2015

    Consommation d\'aliments épicés et mortalité toutes causes et spécifiques: une étude de cohorte basée sur la population.

  • Tabagisme passif - Vaisseaux - I...

    mercredi 22. juillet 2015

    Le tabagisme passif est associé à l\'inflammation vasculaire...

  • Appendicite: Chirurgie ou Antibi...

    dimanche 28. juin 2015

    Antibiothérapie versus Appendicectomie en traitement d\'une appendicite aigüe non compliquée: l\'essai clinique randomisé APPAC

  • Personnes âgées - Maison médical...

    mardi 9. juin 2015

    Qualité de l\'air intérieur, ventilation et santé respiratoire chez les résidents âgés vivant en maison médicalisée en Europe.

  • Sauna - Complications

    jeudi 23. avril 2015

    Association entre sauna accidents cardiovasculaires fatals et mortalité toutes causes

  • Cyclisme - Bénéfices cardiovascu...

    jeudi 12. mars 2015

    Associations dose-réponse entre une activité cycliste et le risque d\'hypertension artérielle (HTA)

  • Grippe - Infection - Immunité - ...

    lundi 2. mars 2015

    Longévité et déterminants de l\'immunité humorale protectrice après infection grippale pandémique.

  • BIE OLIE Adolescents

    dimanche 15. février 2015

    Prévalence de la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) et de l’obstruction laryngée induite par l’exercice (OLIE) dans une population générale d’adolescents.

blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Photothèque
ostéosynthèse
ostéosynthèse
Traumatologie - Orthopédie
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Derniers commentaires
Actualités
Une nouvelle session ...
[youtube]jHKASzcm1lw[/...
@maggy Le score de Mac...
C est bien de nous inf...
C'est trop génial! j' ...
Articles
bjr afin de finaliser ...
J'arrive po à le telec...
Voilà encore un autre ...
Les ratios obtenus apr...
donc pas de viagra
Photos
C est une complication...
y a pas d'explication....
quelle est la conduite...
je pense que la chalaz...
l'indicatio à cette t...
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Sondage
Vous préférez les formations MedeSpace





Vous devez être connecté(e) pour voter.
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Utilisateurs en ligne
bullet.gif Invités en ligne : 188

bullet.gif Membres en ligne : 0

bullet.gif Membres enregistrés : 5,082
bullet.gif Membre le plus récent : abderahmene
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Voir le Sujet
MedeSpace.Net :: Forums des praticiens en sciences médicales :: Praticiens généralistes
 Imprimer le sujet
Comment le « bon » cholestérol devient « mauvais »
slaouti
#1 Imprimer le message
Publié le 08-02-2014 21:19
Nouveau MedeSpacien


Messages : 25
Inscription : 03.07.13

 i56.servimg.com/u/f56/17/56/93/09/le_bon10.jpg
 
Le HDL (lipoprotéine de haute densité) est considéré comme le « bon » cholestérol ; pourtant, il peut aussi avoir un effet délétère. Des scientifiques américains ont cherché à comprendre le mécanisme en jeu et ont publié leurs résultats dans la revue Nature Médicine.

La clé de cette transformation est l'apolipoprotéine A1 (apoA1), normalement responsable de l'effet protecteur du HDL. Or, en présence d'athérosclérose, l'apoA1 s'oxyde dans les parois des artères et son rôle protecteur devient alors néfaste.

Des scientifiques de la clinique de Cleveland (Ohio) ont examiné la structure de la protéine défaillante et ont découvert le processus d'oxydation responsable de ce phénomène. Ils ont alors recherché le HDL défaillant dans le sang de 627 patients cardiaques et ont confirmé que plus son taux était élevé, plus la probabilité de développer des maladies cardiovasculaires augmentait.

« L'identification de la structure de l'apoA1 défaillante et du processus par lequel elle devient pathogène, alors qu'elle devrait protéger contre les maladies, constitue la première étape vers l'élaboration de nouveaux tests et traitements contre les maladies cardiovasculaires », a expliqué le directeur de l'étude, Stanley Hazen. Les chercheurs souhaitent maintenant mettre au point un test clinique permettant d'évaluer le risque de maladie.

Source : Univadis.
 
http://siham-slaouti.docvadis.fr
slaouti
#2 Imprimer le message
Publié le 27-02-2014 13:21
Nouveau MedeSpacien


Messages : 25
Inscription : 03.07.13

Cholestérol, mensonges et vérités du professeur Even
img100.xooimage.com/files/6/0/9/pr-even-442cf49.jpg
En titrant son dernier livre La Vérité sur le cholestérol, le Pr Philippe Even a frappé fort. Trop peut-être. Car à l'évidence,«Sa» vérité n'est pas celle de la majorité des spécialistes de l'athérosclérose. En moins de 24 heures, tous ceux qui sont intervenus dans les médias se sont élevés contre une théorie jugée dangereuse pour la santé publique.
Comment expliquer cet écart? C'est que la divergence d'analyse ne porte pas à la marge mais sur le cœur de la thèse de l'ouvrage. Pour le médiatique pneumologue «Le cholestérol est sans danger, les statines ne servent à rien et l'infarctus ne tue guère après 75 ans.» Et si les médecins ne s'en sont pas rendu compte c'est par «ignorance, très générale, mais particulièrement des cardiologues, hommes d'action plutôt que biochimistes, de ce qu'est le cholestérol».
«La corrélation ne prouve rien»
Pour Philippe Even, grand pourfendeur des médicaments, «il n'y a aucun lien entre cholestérol et mortalité cardiaque au moins jusqu'à des concentrations de moins de 2,75 g/l et, même au-delà, ce niveau de corrélation reste faible et ne prouve rien, car corrélation n'est pas causalité et peut n'être que coïncidence ou concomitance, des causes métaboliques encore trop complexes pour être élucidées, pouvant conduire parallèlement à une légère augmentation du cholestérol et un risque accru de mortalité cardiaque». Selon lui les choses sont claires: «Il n'y a aucun lien expérimentalement démontré entre cholestérol et athérome».
Ce n'est pas l'avis du Pr Eric Bruckert, responsable de l'unité de prévention des maladies cardiovasculaires à La Pitié-Salpêtrière (Paris). «Il y a au contraire des multiples exemples d'un lien direct entre le cholestérol et l'athérome. Par exemple, à l'intérieur de la plaque d'athérome (qui bouche les artères, NDLR), c'est bien du cholestérol à l'état pur que l'on trouve.»
De plus, il existe des dizaines d'essais bien conduits qui démontrent le lien entre cholestérol et maladie cardiovasculaire. Les experts indépendants de la Haute autorité de santé (HAS), que l'on ne peut soupçonner de manquer de rigueur méthodologique, les ont d'ailleurs analysés un à un en 2010. «Nous avons retenu 91 essais de bonne qualité qui nous ont permis de travailler sur 170 000 patients», explique au Figaro le Pr Jean-Luc Harousseau, président de la HAS, «concernant l'utilisation des statines après un infarctus ou un accident vasculaire cérébral, tout le monde est d'accord. Là où nous rejoignons le Pr Even et la Cnam, c'est sur l'usage excessif des statines». On est loin des «99 % d'échecs» attribués aux statines dans le livre de Philippe Even.

Recommandations de la HAS
Car pour le Pr Even, même pour les patients à haut risque cardiovasculaire le bénéfice n'est pas évident, car selon lui les essais sont «tous falsifiés à tous les niveaux». Ne serait-ce que parce que «les patients sont sélectionnés pour fournir à l'industrie des malades idéaux, chez qui les statines puissent donner le maximum de succès avec le minimum de risques».
Dans un communiqué publié jeudi, la HAS reconnaît un certain mésusage des statines en France: un recours abusif aux statines en prévention primaire - en regard notamment des effets secondaires possibles de ces molécules - chez des personnes qui ne sont pas à haut risque et en même temps un défaut de prescription de statines chez des patients qui la justifieraient. La HAS a ainsi élaboré pour les établissements de santé des objectifs de prescription d'une combinaison de traitements après infarctus du myocarde qui inclut les statines. «Inquiéter les malades, provoquer leur défiance vis-à-vis d'un traitement utile et des médecins qui prescrivent leur traitement n'est pas responsable. Faire courir le risque d'arrêter leur traitement à des malades qui en ont réellement besoin fait porter une responsabilité lourde à l'auteur de ce livre», affirme la Haute autorité de santé.
«Le bénéfice des statines est directement fonction du risque que l'on a de faire un accident cardiovasculaire», résume le Pr Bruckert. Le message de la HAS est simple: «N'arrêtez pas votre traitement sans avoir vu votre médecin traitant.»

Le «bon» et le «mauvais» cholestérol

Il n'y a évidemment qu'une seule molécule de cholestérol. Mais cette substance qui joue un rôle majeur comme précurseur de la vitamine D et des hormones stéroïdiennes, est véhiculée dans le sang de deux manières. Quand il s'agit d'aller du foie ou de l'intestin, où il est produit, vers les autres tissus de l'organisme, le cholestérol est «pris en charge» par des lipoprotéines à basse densité, ou LDL. À ne pas confondre avec les lipoprotéines à haute densité (HDL) qui lui font faire le trajet inverse. Un excès de LDL (ou «mauvais» cholestérol) a donc pour effet d'encrasser les artères alors qu'un taux élevé de HDL (le «bon» cholestérol) permet, en éliminant le surplus de cholestérol, d'éviter la formation de plaques graisseuses (athéromes) à l'origine de troubles cardiovasculaires. D'où l'importance de limiter au maximum le taux de LDL sanguin par un régime alimentaire approprié, un arrêt du tabac, une perte de poids ou un traitement par statines.
 
http://siham-slaouti.docvadis.fr
Aller vers le forum :
purple-btm-left.png purple-btm-right.png
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Participer sur MedeSpace
bullet Nouveaux Posts
bullet Mes récents posts
bullet Mes derniers sujets

Imprimer la page en PDF
___________________
bullet Postez une vidéo
bullet Postez un site médical
bullet Postez une Photo
bullet Postez un Article
bullet Postez une Actualité

Devenez MedeSpacien
blue-btm-left.png blue-btm-right.png
MedeSpace FM
La radio Publique santé

Vous avez oublié votre mot de passe?



blue-btm-left.png blue-btm-right.png
Résidanat 2015
annales pour le concours de residanat
- Numéro 01
- Numéro 02
- Numéro 03
- Numéro 04
- Numéro 05
- Numéro 06


blue-btm-left.png blue-btm-right.png
centerb-left.png centerb-right.png
center-left.png center-right.png
centerb-left.png centerb-right.png