Trois cas de légionellose en Haute-Loire
Publié par Administrateur le Août 24 2008 09:04:06
PUY-EN-VELAY (Haute-Loire), 22 août 2008 (AFP) - Trois cas de légionellose ont été diagnostiqués en Haute-Loire, sur la commune de Saint-Maurice-de-Lignon, a-t-on appris vendredi auprès de la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales (Ddass).
Nouvelles étendues
PUY-EN-VELAY (Haute-Loire), 22 août 2008 (AFP) - Trois cas de légionellose ont été diagnostiqués en Haute-Loire, sur la commune de Saint-Maurice-de-Lignon, a-t-on appris vendredi auprès de la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales (Ddass).




"Trois cas de légionellose ont été diagnostiqués entre le 10 et le 16 août chez des personnes résidant à Saint-Maurice-de-Lignon", a indiqué David Ravel, ingénieur sanitaire à la Ddass de Haute-Loire.

"Les trois personnes sont encore hospitalisées sur le département de la Loire", a-t-il ajouté, précisant que "deux retraités, un homme et une femme, sont en voie de rémission, et un homme d'une quarantaine d'années est encore sous assistance respiratoire".

La Ddass privilégie l'hypothèse d'une "contamination groupée, par une seule source", a indiqué M. Ravel même si "nous ne tirons pas de conclusions sur l'origine".

"Nous avons effectué des recherches dans l'environnement pour identifier les sources de diffusion d'eau sous forme d'aérosol et nous avons notamment fait des analyses sur trois tours aéroréfrigérantes du secteur. Nous aurons les résultats sous 10 jours, mais les trois tours ont été désinfectées par précaution", a-t-il expliqué.

Un appel est lancé à toutes les personnes résidant ou ayant séjourné depuis le 15 juillet à Saint-Maurice-de-Lignon afin de consulter leur médecin généraliste si elles présentent des symptômes grippaux avec toux et fièvre.

"Pour l'instant aucun nouveau cas n'a été diagnostiqué mais il n'est pas impossible qu'il y en ait d'autres", a indiqué M. Ravel.

Les tours aéroréfrigérantes qui ont été désinfectées se trouvent toutes sur la commune de Saint-Maurice-de-Lignon, a précisé à l'AFP Jeannine Rocher, 1e adjointe de la commune de 2.300 habitants, qui n'avait pas connaissance vendredi matin de nouveaux cas potentiels de légionellose.