Le première pierre de l'institut Alzheimer de Nice posée par Bernadette Chirac
Publié par Administrateur le Septembre 28 2008 16:53:31
La première pierre d'un institut qui souhaite devenir une référence en matière de soins de recherche et d'enseignement sur la maladie d'Alzheimer a été posée vendredi à Nice en présence de Bernadette Chirac, présidente de la Fondation Claude Pompidou, principal contributeur financier du projet. +Info
Nouvelles étendues
NICE (AFP) - La première pierre d'un institut qui souhaite devenir une référence en matière de soins de recherche et d'enseignement sur la maladie d'Alzheimer a été posée vendredi à Nice en présence de Bernadette Chirac, présidente de la Fondation Claude Pompidou, principal contributeur financier du projet.

"Il ne s'agit pas d'ouvrir un bâtiment hospitalier supplémentaire mais de créer un centre de référence sur la maladie d'Alzheimer", a déclaré Mme Chirac.

L'institut, qui devrait ouvrir courant 2011, portera le nom de Claude Pompidou qui en avait lancé l'idée en 2004 et est décédée en juillet 2007.

L'originalité du centre, a expliqué Christian Estrosi, président du Conseil général des Alpes-Maritimes, sera de réunir dans un même lieu toute la chaîne des soins et des savoirs sur la maladie d'Alzheimer: information du public et formation des professionnels, dépistage de la maladie et des pathologies apparentées, recherche clinique et fondamentale, prise en charge médicale et sociale des patients.

La structure d'hébergement comptera 72 lits "à un coût journalier accessible". Des animations culturelles et artistiques seront proposées aux patients avec le souci de maintenir un lien avec le monde extérieur.

L'architecture du bâtiment, situé près du centre-ville de Nice, a été conçue en adaptation avec les troubles des patients: flot de lumière naturelle, vues sur la ville et le quartier, espaces de rencontre, parcours visuel et sonore à travers le bâtiment.

Le coût du projet est estimé à près de 24 millions d'euros, dont 10 millions apportés par la Fondation Pompidou. Dans les Alpes-Maritimes, département qui compte un nombre important de personnes âgées, la prévalence de la maladie d'Alzheimer est supérieure à la moyenne nationale.