Doser les bons anticorps pour le diagnostic de maladie cœliaque !
Publié par La Pharmacienne le Mai 24 2010 07:59:39



Les symptômes et les conséquences de la maladie cœliaque sont en règle contrôlés par l’adoption à vie d’un régime sans gluten. Cependant, les signes cliniques révélateurs de cette affection rare sont très variables, ce qui ne facilite pas son diagnostic. Le symptôme le plus fréquent manque de spécificité, car il s’agit de douleurs abdominales chroniques. Une suspicion de maladie cœliaque chez un adulte conduit à un certain nombre d’explorations plus ou moins justifiées. Une revue systématique des données publiées dans la littérature médicale internationale (janvier 1966-décembre 2009) permet d’en savoir plus.


Parmi les critères de sélection des études dignes d’une analyse, figuraient principalement : 1) protocole : cohorte ou à défaut cas -témoins intra -cohorte ; 2) sur le plan clinique : douleurs abdominales chroniques (mais en aucun cas aiguës) au premier plan ; 3) prévalence de la maladie < ou =15 %) ; 4) critères diagnostiques cliniques ou biologiques. Au total, 16 études regroupant au total 6 085 patients ont été incluses.


Les performances diagnostiques des douleurs abdominales ou d’autres signes digestifs se sont avérées très variables d’une étude à l’autre. Ainsi, pour ce qui est de la diarrhée, sa sensibilité a été comprise entre 0,27 et 0,86 avec une spécificité de 0,21 à 0, 86. Sur le plan biologique, la sensibilité et la spécificité des auto-anticorps IgA anti-endomysium (8 études regroupés) ont été respectivement estimées à 0,90 et à 0,99, le rapport de vraisemblance (RV) positif étant de 171, versus 0,11 pour le RV négatif.


La sensibilité et la spécificité des auto-anticorps IgA anti- transglutaminase (7 études) ont été estimées respectivement à 0,89 et 0,98, le RVP étant de 37,7 et le RVN de 0,11. Les résultats se sont avérés plus variables (ou insuffisants) pour les autres anticorps, qu’il s’agisse des IgG et des IgA anti-gliadine ou des peptides de la gliadine.


Face à des douleurs abdominales chroniques chez l’adulte, le diagnostic de maladie cœliaque va reposer essentiellement sur le dosage des anticorps de type IgA anti-transglutaminase et anti-endomysium dont la sensibilité et la spécificité semblent élevées.


Dr John Sorri, JIM

Van Der Windt AWM et coll. Diagnostic Testing for Celiac Disease Among Patients With Abdominal Symptoms. A Systematic Review. JAMA 2010; 303:1738-1746.