Grippe: Une demi-dose de vaccin pourrait suffire
Publié par La Pharmacienne le Décembre 11 2008 11:01:26
Une demi-dose de vaccin contre la grippe est presque aussi efficace qu'une dose complète chez des adultes en santé, particulièrement les femmes...

Nouvelles étendues

Une demi-dose de vaccin contre la grippe est presque aussi efficace qu'une dose complète chez des adultes en santé, particulièrement les femmes, selon les conclusions d'une étude rendue publique mardi.

L'étude révèle que des adultes en santé ayant reçu le vaccin contre la grippe au cours des saisons précédentes, et à qui on a inoculé une demi-dose de vaccin, ont produit un niveau d'anticorps semblable à celui des adultes ayant reçu la pleine dose. De plus, les membres du groupe ayant reçu la demi-dose n'ont pas consulté davantage leur médecin pour des maladies respiratoires que les membres du groupe ayant reçu la dose complète.

Par ailleurs, les femmes ayant reçu une demi-dose de vaccin ont généré le même niveau d'anticorps que les hommes auxquels on avait administré une dose complète.

Les auteurs suggèrent que les autorités de la santé publique pourraient envisager de n'utiliser que des demi-doses pour les adultes en santé, dans le but d'«étirer» les stocks de vaccins en cas de pénurie future.

Mais un des auteurs de l'étude, dont les résultats ont été publiés dans Archives of Internal Medicine, admet que le problème le plus prévisible, pour le moment, n'est pas une pénurie mais bien un surplus de vaccins.

Le docteur John Treanor, un expert de Rochester, dans l'Etat de New York, a souligné que l'étude a été entreprise dans la foulée de la pénurie de vaccins de 2004 aux États-Unis, quand près de la moitié des réserves de vaccins du pays avaient dû être retirées à cause d'une contamination bactérienne. Selon lui, la situation n'est plus du tout la même.

La perte de 46 millions de doses, et les craintes d'une pandémie, avaient incité les autorités américaines à accroître le nombre des entreprises autorisées à fournir des vaccins, et à stimuler le développement de leurs installations de fabrication de vaccins à travers les États-Unis.

Alors qu'en 2004, on ne comptait que deux fournisseurs autorisés sur le marché américain, cinq compagnies alimentent maintenant les États-Unis. L'une d'elles, GlaxoSmithKline, vend des produits destinés au marché américain, fabriqués à Sainte-Foy, en banlieue de Québec, et en Belgique.

Le Canada a également accru le nombre de ses fournisseurs autorisés, en guise de police d'assurance contre de tels problèmes.