Royaume-Uni : boire pendant la grossesse, bientôt un délit ?
Publié par Administrateur le Février 09 2014 16:12:03
Une cour d’appel du Royaume-Uni doit prochainement examiner le cas d’un enfant né handicapé parce que sa mère a consommé de l’alcool pendant la grossesse. L’autorité judiciaire doit prochainement statuer sur la culpabilité de la maman.

Nouvelles étendues
Une cour d’appel du Royaume-Uni doit prochainement examiner le cas d’un enfant né handicapé parce que sa mère a consommé de l’alcool pendant la grossesse. L’autorité judiciaire doit prochainement statuer sur la culpabilité de la maman.

Comme la cigarette, l’alcool est fortement déconseillé pendant la grossesse pour la santé de la future maman mais aussi celle de son bébé. Au Royaume-Uni, une municipalité a pris en charge une enfant présentant un trouble de l’alcoolisation fœtale. Elle attaque la mère en justice. La cour d’appel concernée par l’affaire - deuxième plus haute autorité judiciaire du pays - va prochainement statuer sur la culpabilité de la maman.

Un fœtus peut-il est considéré comme une victime ?

L’accusation reproche à la mère d’avoir bu de l’alcool lorsqu’elle était enceinte « en quantités largement excessives », et ce, même après avoir été prévenue des risques, rapporte The Sunday Times. La fillette est aujourd’hui âgée de six ans. Elle présente des retards de développement mental dus au syndrome de l’alcoolisation fœtale. Elle vit actuellement dans un foyer d’adoption. La municipalité, qui paye les frais médicaux, souhaite obtenir la condamnation de la mère, une décision qui permettrait de couvrir ces coûts.

En 2011, l’enfant a été jugée victime des actes de sa mère en première instance. En décembre dernier, la cour administrative d’appel a cassé le jugement. Elle admet qu’il y a bien eu « administration de poison » mais, selon elle, on ne peut employer le terme de « victime » puisque le fœtus n’est pas considéré comme une personne au Royaume-Uni (c’est aussi le cas en France).

Alcoolisation fœtal : 7 000 naissances concernées chaque année
La décision de la cour d’appel est attendue avec impatience par les avocats de la commune, qui représentent également 80 enfants souffrant des mêmes troubles que la petite fille.

Selon le ministère de la Santé britannique, le syndrome de l’alcoolisation fœtal concernerait 7 000 naissances chaque année au Royaume-Uni. Dans les pays occidentaux, la consommation d’alcool au cours de la grossesse est la première cause de handicap mental non génétique chez l’enfant. Il est difficile de déterminer un seuil en deçà duquel il n’y aurait aucun danger. Les spécialistes incitent donc les futures mamans à complètement proscrire les boissons alcoolisées pendant leur grossesse.